Jean-Michel démarre à 9 heures, je n'entre dans le trou que vers 10 heures, quand je le rejoins il vient de se casser les dents sur la roche hétérogène qui nous avait déjà posé problème la semaine dernière avec Stoche, et du coup il est en train de préparer du tradi. Malgré l'air plus net aujourd'hui, il faut un petit moment pour aller constater que oui, c'est mieux. Un bloc coincé en hauteur a besoin d'une explication supplémentaire, et on peut considérer que l'agrandissement de la descente est OK, de plus Jean-Michel fixe diverses ferrailles pour faciliter la remontée. On attaque l'étroiture horizontale, mais comme on le voit sur la photo, ça mérite d'y revenir avant de continuer ; d'autant plus que si JM avait pu la passer initialement, les blocs tombés obligent à passer plus haut, or c'est bien plus étroit. Donc y'a encore du taf ! Bon, les photos se suivent et se ressemblent, normal, on fait du quasi sur place ; mention spéciale à la souflette courte de JM qui lui vaut de se transformer en Pierrot !

fin agrandissement de la descente

souflette trop courte

étroiture du fond