Spéléo Corbières Minervois

mardi 11 décembre 2018

Dimanche 9 décembre : un petit pas pour le Mille Feuilles

Ce dimanche on part pour faire de la désob au Mille Feuilles avec Damien et un copain à lui du DE canyon, Hugo. On part tranquillement, c’est sa première fois, mais étant cordiste il est déjà bien aguerri et bien organisé ! On entre dans la grotte vers 11h30. On part directement au fond travailler.

On ouvre la lunule de façon irréversible. Un bloc de 3 mètres de haut, bien costaux a glissé et bloque le bas du méandre formant le S. On peut passer par-dessus et descendre quand même. On continu à travailler directement après. Mais on arrive à se faufiler sur quelques mètres à chaque fois. Hugo ne doit pas remonter tard. Après un dernier tir je vais voir au fond vite fait pour voir si ça à marché. J’arrive à passer un premier étroit, descendre un ressaut, et avancer quelques mètres de plus après un deuxième étroit… Devant moi il faut s’allonger pour voir la suite… Je m’arrête la et je tente de faire demi-tour. Bien entendu ça marche ! On a progressé d’une petite quinzaine de mètres de distance pour environ 8 mètres de dénivelé négatif. Il faudra retravailler certains passages pour être à l’aise, et revoir le fond. L’écho par loin et, il est de plus en plus proche…

Nous avons eu quelques péripéties, allé chercher un gant et le carquois de pailles au fond du ruisseau étroit… Je l’ai est récupérés en me mettant dedans, les pieds ne touchants pas le sol et me permettant de les attraper…

On remonte, ça prend moins de temps que pour Castanviels… On est tous dehors à 19h30.

TPST = 8h

P20 des maçons

Fond P20 des maçons

la lunule amont

la lunule aval

Posté par Mael Brenguer à 12:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


dimanche 9 décembre 2018

Retour sur le chantier de l'Abreuvoir

Ca nous prend de temps en temps, à Stoche et à moi, d'aller bosser au fond de ce trou. Jamais plus de quelques heures, les allers et venues sur les genoux deviennent vite trop pénibles. D'ailleurs, à force d'avancer dans la diaclase terminale, on atteint les limites d'un travail à deux ; qu'on se le dise, on aura besoin de renforts la prochaine fois ! Aujourd'hui jour de grand vent, le trou était lui aussi extrêmement ventilé, le vent manifestement en rajoute... On a fini de pulvériser la lame entre les deux parois, entre ces dernières l'espace est de l'ordre de 15 cm, pas de quoi se faxer, et ce qu'on voit n'est pas tout près, avec une tendance à remonter. En tout cas, nos parlementations sont très efficaces dans cette roche, il y a du dégagement, donc si on a de l'aide pour évacuer on pourrait avancer vite... On a laissé outils et ligne au fond...

entrée

passage fin

zone évacuation

chantier

Posté par spelmarie à 18:57 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

vendredi 7 décembre 2018

Topographie El Gros Piton !

C'est après quelques heures passées derrière l'ordinateur que j'ai le plaisir de vous partagez la topographie que nous avons réalisés lors de l'exploration del Gros Piton. 

N'hesitez pas à me faire un retour que je puisse m'améliorer pour les prochaines ! 

ElgrosPitonCOUPEDEV

ElgrosPitonPLAN

Posté par Mael Brenguer à 15:53 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

6 décembre, malheureux à Armeña, prétentieux à Fornos...

C'est pensant que la neige n'était pas tombée en quantité et qu'elle aurait fondu en versant Sud que le raid éclair visait le dernier relevé des instruments du Llenero. Après une nuit bien fraîche (2 duvets !) dans le Partner au "parking du bas", l'ascension débute bien avant le jour. Pas si fondu que ça la neige... Les traces successives et nombreuses depuis la chute étaient transformées en rigoles verglacées dans les passages exposés où il était obligatoire de les emprunter, il y en a trois de la sorte que l’on franchit en sifflotant l’été. En longeant le lac, deux chutes lourdes, de tout son poids, sans avoir le temps de parer mais heureusement sans conséquences, interpellent… « J’aurais dû prendre les guêtres et les deux bâtons, quel c… »

Au refuge, le jour tardif pointe timidement. La neige est plus présente. Rapidement les chaussures sont pleines de neige car la croûte de glace cède parfois, obligeant à des efforts important pour s’extraire des fondrières. Il faut se rendre à l’évidence, il n’est pas raisonnable de continuer seul, la retraite est amorcée pour un retour à neuf heure au point de départ.

Heureusement, un lever de soleil extraordinaire enflamme les falaises du cirque. C’est assez fréquent, mais il semble qu’il soit encore plus beau ce matin, avec un ciel insondable en arrière-plan.

Pour « rentabiliser » le trajet, le massif est contourné à vive allure (il y a très peu de radars en Espagne, les automobilistes ne sont pas moins fliqués par la Guardia Civil, mais moins matraqués par cette fiscalité sournoise et démagogique. Ainsi, Badain est atteint pour onze heures, une nouvelle fois le sentier interminable se découvre à chaque détour. Une petite heure après, la passerelle apparaît, enjambant un Irués en faible crue (0.30 m à la règle). Le relevé de la station hydrométrique est effectué, malgré le soleil vif, le froid et l’humidité de la nuit sont encore bien présents.

C’est au moment de continuer vers Graners que les efforts du matin sont ressentis... Les articulations douloureuses font craindre des faux pas risqués, la motivation a bien diminuée ! L’objectif est écourté, le véhicule rejoint après une nouvelle heure de marche.

Rassurez-vous, le bistrot de Parzan était ouvert pour se restaurer d’une « costillas con fritas y pimiento verde » arrosé d’une bonne bouteille de Somontano « Vignas del Vero »… Sieste obligatoire dès la sortie du bourg !

Les falaises du

Le lac est pris par la glace, on devine le refuge au centre à la limite ombre-lumière, des plaques de neiges se sont écoulées des crêtes.

Posté par jeanclaudegayet à 07:34 - Commentaires [3] - Permalien [#]

dimanche 2 décembre 2018

Sortie Inter-générations à Castanviels

Profitant de la présence des jeunes pyrénéens (Maël et Damien) dans l'Aude pour l'AG de vendredi, on descend au fond de Castanviels accompagnés de 2 cops à Damien du DE canyon et de Louisa, nouvelle venue et bienvenue au club. (17 ans et une autonomie complète sur corde / Bientôt au SSF ?). On descend tous ensemble jusqu'à la salle Bergasol, petite collation et on va voir la suite. 

Le Cut et moi decidons de remonter plus tôt que les jeunes, les laissant fureter. Nous remonterons du fond en moins de 2h. Pas si rouillés les vieux ! Une sortie trés agréable avec des jeunes spéléo trés sympathiques. 

La troupe

Louisa

Les reserves de Stoche

Le retour du Cut

 

Posté par Gounel à 20:40 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


On prend l'air à Castanviels

Pendant qu'une jeune équipe est partie s'ébattre dans l'Aven, après leur journée d'hier passée aux Vents d'Anges, José et moi profitons d'une éclaircie pour prospecter près de Castanviels, où pas mal de bois a été coupé, permettant d'accéder à des zones peu visibles jusque là. Partis du "parking de Valbonne", on a fini par aboutir pas loin de la croix de Citou, et redescente en biais, avec par-ci par-là des jolies barres, et un niveau de calcite assez épais, sans qu'à aucun moment on n'ait eu à sortir la panoplie d'outils qu'on avait fait suivre avec un bel optimisme. Dommage, au moins on a pris l'air, et les couleurs d'automne étaient bien belles...

piste avec affleurements

calcite

pli

Posté par spelmarie à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 1 décembre 2018

Ras la Casquette

En ce lendemain d'AG du club, sur la digestion du poulet basquaise et des arrosages divers, Stoche, José et Marie montent à la Casquette continuer la désob ; quelques actes manqués (pas de ligne... mais il y en avait une au fond, ouf !, et un des accus non chargé...). Néanmoins on a réussi à ouvrir le passage, avec l'aide de Grillou (si, c'est bien lui, qu'on ne voyait plus !!!) arrivé sur les entrefaites après quelques difficultés à trouver le cheminement pour nous rejoindre. On est passés sous 2 blocs pas bien sympathiques, et dessous un bout de diaclase terreux, puis concrétionné au fond ; de l'autre côté, c'est nettoyé par l'eau, mais il y a plusieurs menues diaclases parallèles, c'est encombré de lames, et l'air n'est pas bien sensible. En tout une dizaine de mètres de plus, on a bien du mal à faire mieux. On compte tout de même revenir un jour où il fait très froid, pour le courant d'air of course, faire le bout de topo et faire suivre une massette pour casser quelques lames "pour voir"... Et si ce n'est pas engageant, déséquiper... La dernière photo est due à l'insistance de Grillou, décidemment en bonne forme...

puits d'entrée

accès au chantier

coulée

diaclase retour

diaclase aller

fond diaclase

montée

no comment

Posté par spelmarie à 18:28 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

mercredi 28 novembre 2018

Bibaud

Je n'étais pas retournée m'y balader depuis la crue, je viens de voir que le seuil en aval de la source a été rompu, un de plus... Et l'accès à la source par l'aval est compromis...

ex seuil

source

Posté par spelmarie à 20:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

dimanche 25 novembre 2018

Un week-end en chantier dans le 65...

... à remuer des "bottes de paille". On (= Gounel, José, Lionel et Marie) a bossé deux jours de suite pour tenter d'ouvrir un conduit dans le PV1 ; résultat, 4 mètres ouverts, de multiples allers-retours dans un boyau, probablement des bleus partout (je n'ai pas encore fait l'inspection !)... Et derrière un puits qui va demander encore quelques efforts avant de nous accueillir... Mais c'est motivant, le "résonien" est sympa. Et cerise sur le gâteau (même si c'est un gâteau pour l'instant non consommé...), découverte dans le même coin d'un trou à ouvrir près d'une "mini-barre", dixit Gounel qui l'a repéré. A ouvrir apparemment assez facilement, ça tombe au moins sur une vingtaine de mètres, et ça a tout l'air d'être vite pénétrable. Bref, à l'AG vendredi soir, va falloir programmer une venue des audois sur ces terres prometteuses...

on attaque la désob

on progresse

attente

sortie du boyau d'accès

 

 

 

vue depuis le fond

fond en haut

fond en bas

Posté par spelmarie à 20:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

mardi 20 novembre 2018

Journée à la falaise du Mont Sacon

Lundi 19 novembre : Journée à la falaise du Mont Sacon

 

En fin de matinée, avec mon père on part à la falaise du Mont Sacon pour faire un peu d’escalade. On prend également du matos spéléo. Après avoir grimpoté dans les nouvelles voies qu’il a équipées quelques semaines auparavant, on décide de descendre dans un gouffre situé sous la grande falaise.

On descend sur un arbre, mais il faut mettre une dévia. A l’endroit où il fallait la mettre il y avait un vieux spit. Je mets un goujon pas très loin et on va voir en bas. Le rappel doit faire 25m. On arrive sur un éboulis recouvert de terre, la pente et raide pour aller jusqu’en bas et la taille de ce gouffre est assez grande. On y retrouve au milieu de la descente, un casque perdu par des grimpers quelques jours avant mais également une boite de sika datant des Championnats de France d’escalade de 1996… Tous deux ont dévalés le talweg et sont tombés dedans. On a l’impression que ça continu en bas mais ça forme une petite pièce bouchée.

 Cette cavité n’est pas référencée sur les bases de données, je la note alors Pene Toue n°2.

 On remonte à la falaise et au moment de partir on va visiter l’entrée de Pene Toue. On peut rentrer sur quelques mètres et ensuite on retrouve un vieux spit. Il n’y a pas d’air, ce n’est vraiment pas engageant. Juste au dessus il y a Pene Toue 1, l’entrée de ce gouffre est jolie, ça donne plus envie. Quoiqu’il en soit aucun de ces trois ne sont marqués en surface et les pointages GPS sur Karsteau dans toute cette zone ne sont pas précis…

 TPST = 1h

 

Aujourd’hui je décide d’essayer de prendre en main le logiciel Adobe Illustrator pour réaliser les topographies… Ce n’est pas encore ça… J’ai donc préféré faire un croquis pour m’entrainer avant de réaliser le vrai topo de la grotte que nous venons d’explorer, el gros Piton. En effet nous avons réussi à mettre en forme les mesures avec V-Topo grâce aux précieux conseils de Stoche !

 

P25

au milieu 

entrée

la grande falaise

la pente

Pene Toue 2 PLAN-COUPE

planpatronElgrospiton

coupepatronElgrospiton

Posté par Mael Brenguer à 16:28 - - Commentaires [6] - Permalien [#]