Spéléo Corbières Minervois

mercredi 26 juin 2019

Dernier WE à En Gorner pour 2019

Samedi 22 juin 2019

Nous sommes une bonne équipe de 18 pour sortir le reste du matériel depuis le départ du S2.
Ce coup-ci on change de plongeurs c’est Denis et Fredo qui s’y collent. Une bonne équipe du 64 est venu aider avec Fredo pour l’acheminement du matériel afin d’aller récupérer les bouteilles post S2. Fredo et Denis utilisent les bouteilles et les scooters laissés en place mais il faut ajouter quand même plus de cinq charges chacun pour réaliser cette plongée.
On rentre dans le trou à 9h45 et à 12h40, les deux plongeurs se mettent à l’eau. On convient d’un timing de 4h00.
4h30 plus tard ils reviennent avec tout le matériel et des images de la partie exondée entre le siphon 2 et le siphon 3.
Une grosse partie de l’équipe est restée attendre ce qui permet de sortir une dizaine de charges. Puis on se retrouve tous au camping de Ria pour une bonne soirée.

Participants : Paul DESARNAUD, Serge LATAPIE, Carine DIONIS, Regis LEJEUNE, Emilie PERRET, Remi BERTRAND, Daniel VANDESMET, Alain FOURNET, Maryse LABAT, Jérome LABAT, Annick TIXIER, Raphael JAUD, Fredo VERLAGUET, Denis CLUA, Christian DEIT, Remi ESAIN, Yvan DRICOT et Guillaume TIXIER

 

P6222064

P6222070

P6222076

P6222078

P6222085

P6222121

Dimanche 23 juin 2019

Nous sommes moins nombreux mais il ne reste que 7 charges à sortir. On en profite pour acheminer le matériel d’Alain pour qu’il puisse découvrir le S1. Il fait une plongée d’une demie heure en combi humide et franchit le S1 au scooter.
Stoche et Dominique en profitent pour faire une séance photos dans les galeries du métro.
Il ne reste plus de matériel dans le trou.
Participants :Dominique BLET, Christophe BES, Alain FOURNET, Hugo JAUD, Annick TIXIER, Raphael JAUD, Denis CLUA, Christian DEIT, Yvan DRICOT et Guillaume TIXIER

 

Récap 2019

Cette année, ce sont au total 42 personnes différentes qui ont participé à cette expédition sur les 8 journées de sorties. Représentant 572 heures sous terre et 438 km parcourus pour 600 mètres de première dont 400 mètres topographiés.
Au niveau du terminus nous sommes sous plus de 1000 mètres de calcaire ce qui nous conforte pour continuer à plonger afin de poursuivre les explorations.
L’amont de la rivière souterraine d’En Gorner développe aujourd’hui 2390 mètres.
Un très grand merci aux quarante-deux participants dont l’aide est indispensable pour réaliser cette expédition.

 Compte rendu de Fredo Verlaguet:

Salut,
Il y a des sorties plongées qui comptent plus que d'autres, mais celle-là, est inclassable.
Tout d'abord un lieu :
- Catalunya Nord
Une commune :
- Ria- Sirach, via la vallée de la Têt, trait d'union entre les dernières montagnes des Pyrénées-Orientales et la mer méditerranées.
Une équipe :
- Des personnes prêtes a porter du matériel de plongée conditionné dans les kits spéléo (11 kits au total)
Un objectif :
- tout mettre en œuvre, pour que deux plongeurs franchissent en toute sécurité, deux siphons avec point bas à -42 m de profondeur et cumulant une distance de quasiment 800 M de long, afin de récupérer quatre bouteilles de sécurité laissées à la sortie du S3 à 1 km du départ du S1.
Et enfin, une cavité :
En Gorner, ce nom résonne dans la tête des spéléo, mais on devrait dire, En Gorner la belle !
Mais le plus beau reste à venir, les siphons.
Un binôme constitué pour la sortie de Denis Clua et moi-même.
Samedi 22 Juin 2019 , nous reconditionnons nos recycleurs respectifs, après avoir au préalable accompagné les porteurs sur les deux kilomètres de galerie "sèche" pour nous amener tous les kits au départ du S1 et enfin, c'est le départ en plongée, il est 12 h 30.
Le S1 n'est qu'une "formalité", la cerise sur le gâteau reste le S2, il est magnifique ! Il est gros, non, il est très gros ! Il est dans un calcaire blanc dont le pendage est recoupé par plusieurs fractures donnant lieu à plusieurs puits vertigineux !!!
Avec l'aide de Denis, nous essayerons d'immortaliser le post siphon S2 - S3 avec l'aide d'une mini caméra Andoer AN7000, trois phares vidéo et d'un mini trépied.
Bien conscients que nous sommes privilégiées d'être au cœur de cette merveille souterraine, dans cette face caché de la nature isolé voir verrouillé par plusieurs siphons, c'est là que le partage prend tout son sens...
Le résultat en photos ici : https://public.joomeo.com/albums/5d111ace23a03
Deux vidéos ici :
https://trek-spirit-outdoor.blogspot.com/2019/06/en-gorner.html
https://vimeo.com/339077443
je tiens tout d'abord a féliciter une fois de plus nos deux explorateurs d'En Gorner, Guillaume Tixier et Yvan Dricot qui ont poussé leur ancien terminus du à 2,5 km du départ du S1 ! Respect messieurs.
Aux personnes qui ont porté, qui ont éclairé ici ou là, qui ont ouvert des bières, bref qui ont donné de leur temps, merci.
Mention spéciale pour l’accueil et la bonne humeur des Catalans le soir au camping avec une plancha au top !
Et enfin, un grand merci aux nombreuses personnes que nous avons sollicité pour cette sortie et tout particulièrement à mes compagnons des Pyrénées-Atlantiques ainsi que de la Gironde.
L'histoire d'En Gorner est loin d’être terminée!...
Au plaisir de vous revoir.
Frédo

Posté par annickguillaume à 22:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


lundi 24 juin 2019

En marge d'En Gorner

Dom et Stoche retrouvent ce dimanche Annick et Guillaume et nos amis catalans de divers horizons pour finir de sortir de la cavité tout le matériel des plongeurs. Nous en profitons pour faire qqs photos dans les galeries d'accès.

galerie1

plafond1

vapeurs1

voute1

Posté par Stoche à 23:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mercredi 19 juin 2019

Un petit tour à Belvis

Rencontre administrative à la mairie pour faire la liste des propriétaires à contacter pour le sentier karstique. Mr Michez nous montre le nouveau bulletin municipal dans lequel un article présente le futur sentier.
Nous allons ensuite visiter la grotte préhistorique qui est plus longue que prévu et de belle facture, 80 m environ. Ayant appris de plusieurs sources fiables qu'une autre cavité se trouvait de l'autre côté, nous empruntons le sentier récemment débroussaillé par l'employé municipal et tombons rapidement sur une petite entrée au pied d'une barre rocheuse. Un court quatre pattes amène dans un conduit rectiligne de 25m, une courte étroiture conduit dans une dernière salle. C'est bien la fameuse grotte, 40m à peu près. Ce devait être le même ensemble dans des temps lointains. La communication est maintenant obstruée. Une topo des deux cavités s'impose.

Posté par Stoche à 16:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 18 juin 2019

Trou de l'Ours

De retour du côté du Roc d'Agnel avec Daniel Constans pour topographier le Trou de l'Ours situé dans la combe entre Coroluna et le Roc d'Agnel. Très beau site et belle marche d'approche sous un chaud soleil. L'entrée est discrète et domine un P 9 descendu à l'ancienne, à l'échelle ! On débouche sur un ensemble de petits conduits phréatiques qui se recoupent à plusieurs endroits. Un joli petit conduit inférieur en tube descend à -16m. L'ensemble développe 65m mais pas de suite. Une cavité de plus à ajouter au fichier.
En sortant nous allons jeter un coup d'oeil à la grotte "préhistorique", magnifique tube tapissé de coups de gouge prometteurs qui ne demande qu'à être poursuivi. Mais y a du taf...

tube grotte préhistorique

cloche velue

entrée

paroi avec coups de gouge

petit tube descendant

sortie à l'ancienne

Posté par Stoche à 16:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

lundi 17 juin 2019

Questions à Valbonne

Profitant de la chaude après-midi de ce lundi, Dom, Stoche et Marie se retrouvent à Valbonne. L'entrée souffle sans plus, il n'y a presque pas de moustiques, ça c'est une bonne nouvelle. Les parois sont sèches jusqu'à -8 puis très humides. Je termine la topo pendant que les deux autres vont espépisser le fondement du tas de pus. Je les rejoins et on revoit tous les recoins sans être plus avancés sur la suite. Le premier passage où l'air partait s'est-il comblé de déblais qui freinent l'air ? Pas impossible. En tous cas, rien d'évident et beaucoup de travail en perspective dans des conditions dangereuses car même ici à -30 sous l'entrée on est toujours dans un tas de blocs. En remontant l'air est de plus en plus sensible. Ce n'est pas très bon signe mais il y avait pourtant beaucoup d'air lors des dernières sorties, même au fond, alors il faudra le revoir (encore!) dans de meilleures conditions aérologiques. Dehors, le petit trou en face de l'entrée souffle bien aussi, un petit sondage serait à tenter avant de reprendre le fond. La topo montre qu'il est un peu décalé à l'ouest de l'autre.

boxworks

microplis et schistosité

remplissages hétéroclites

un des fonds à -30

Posté par Stoche à 10:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


samedi 15 juin 2019

Deux superbes journées en Aragon

Difficile de prendre le relais derrière le compte rendu de Guillaume... On ne joue pas dans la même cour !

Le Picollosa (2738 m) se reflète sur la surface calme de Basa la Mora. Même en cherchant bien, on n'a vu aucune Mora... (photo JL Galera)

La curieuse installation s'élève peu à peu sous le pic Monticiello. Sa mission: enregistrer la température chaque heure entière, et le cumul des précipitations en instantané. (Ph. JL Galera)

Avant de pénétrer dans la grotte du 5Août (ph. JL Galera)

Ciel dégagé en arrivant en fin d'après-midi au refuge de Lavasar (2000 m alt.). Le soleil déclinant illumine le panorama de carte postale du lac Basa la Mora. Avant l'apéro, nous effectuons rapidement l'aller retour jusqu'au lac pour une vision extraordinaire. Soirée tranquille  en compagnie dun sympathique Barcelonnais.

Le lendemain, nous redescendons la piste de 2 boucles et partons pédestrement sur le sentier. Nous ne verrons aucun sauvage cette fois, contrairement à la semaine dernière où les isards s'écartaient pour nous laisser passer... Normal, Jean Louis ouvre la marche et ne s'arrête pas de parler ! Arrivé sur le site d'implantation de la station météo, Stoche et Jean Louis montent avec le GPS pour trouver le C35 et commencer l'explo. Michel et Coco élève le mât de la station, peu à peu, sans aucune anicroche, la curieuse installation prend corps.

Plus haut, le point GPS est rapidement rejoint, mais il est sous un névé. La quantité de neige est trop importante pour être enlevée avec... une truelle ! Ce sra pour la prochaine fois.

Pour la 2ème nuit, nous descendons au col de Santa Isabel (1600 m alt.). On a largement le temps de faire découvrir à nos 2 amis la cueva Cinco de Agosto, vaste conduit rectiligne de plus d'1km de long pour plusieurs mètre de diamètre. Les formes des galeries sont remarquables.

Le lendemain au passage à Montréjeau, nous faisons le détour par le Poudac pour montrer le site à nos 2 amis. La concentration de fluorescéine de l'eau suite au double traçage est encore de 0.41 ppb. Nous n'avons pas pu nettoyer les cellules depuis plusieurs dizaines de jours, il y a eu une forte crue, je pense qu'il s'agit de dépots devant les lampes plutôt qu'une concentration réelle de fluo. Nous arrêtons l'expérience et démontons l'installation de suivu (traçage). Le relevé complet des instruments de l'observatoire est réalisé, puis c'est le retour sous une pluie battante.

Posté par jeanclaudegayet à 06:56 - Commentaires [2] - Permalien [#]

jeudi 13 juin 2019

En Gorner 2019

Samedi 08 juin 2019

10h00 on se retrouve comme d’hab au pont d’En GOURNE, nous sommes 10 et nous avons 9 charges. On laisse partir les copains déposer les charges devant le S1 pendant que l’on s’économise.

Nous avons pour mission de tester le généphone 1h30 plus tard. A l’heure donnée, on monte à l’entrée de la grotte et le signal passe nickel même après une année sous terre pour le câble.

Les copains ressortent du trou à 14h00 et rentrent chez eux après avoir papoté un moment.

Nous nous retrouvons tous les deux et allons acheter un peu de bouffe pour le lendemain, après 1h de tergiversations au super U de Prades, nous optons pour une tortilla sous vide et jambon sous blister pour un rapport étanchéité / poids / volume / valeur énergétique au top. On retourne au parking, il est 17h00, nous nous apprêtons à renter dans le trou mais on a oublié le pain ! Excursion à la boulangerie de Villefranche et à 18h00, nous rentrons dans la cavité.

19h00 on est devant le S1, on prépare les machines, les scooters et les bouteilles pour le lendemain.

20h30, on se fait chauffer un petit salé aux lentilles bien au chaud dans le bivouac et sous les duvets, tout va bien.

22h00, extinction des feux pour un réveil à 6h00 le lendemain.

Participants : Christophe DEZ, Raphael JAUD, Fréderic VERLAGUET, Franck GENTILI, Yves GRALL, Luc MARROU, Sébastien HENRION, Nicolas ALEMAN, Michel RUIZ, Denis CLUA, Christian DEIT, Yvan DRICOT et Guillaume TIXIER

Dimanche 09 juin 2019

Petit dej à 6h00 au bivouac, nous pensions engloutir brioche, jambon et tartines de miel mais l’appétit n’est pas au RDV.

7h45, on appelle Christian qui est au généphone pour l’informer de notre départ imminent.

On monte enfiler les combi, dernier check et à 8h00, c’est parti !

Nous partons léger, toutes les bouteilles de sécu sont déjà déposées grâce au portage du WE précédent. Juste une 10L chacun à la bretelle et une 7L pour le S1.

Passage S1 - S2 en une seule fois sans aller retour chaque siphon est passé en 15 minutes.

On sort du S2, premier inter siphon avec le recycleur puis on retourne chercher la 10L, puis le propulseur, une heure passe.

S3 passage au propulseur en 15 minutes, on remarque une partie non active au point bas du siphon car la touille d’il y a 15 jours est restée en place, par contre à la sortie du siphon on retrouve les 20m de visibilité.

Dépose à la sortie du S3 des scooters, des deux 10L de la bouffe et nous passons l’inter siphon S3 – S4 tant redouté avec le recycleur sur le dos en prenant soin d’avancer lentement pour de ne pas trop chauffer dans nos combinaisons étanches.

Arrivé devant le S4, nous sommes trempés de sueur, là nous attendent les trois bouteilles déposées il y a 15 jours.

Départ dans le S4 qui est vite franchi et 15m plus loin nous chaussons les palmes dans le S5 qui nous attendait depuis un an et réciproquement.

C’est Yvan qui lève la topo à partir du terminus et j’équipe la suite.

Le S5 est complètement différent des précédents ; S1, succession de grandes failles de plus de 20m de haut, S2 magnifique conduite forcée dans des marbres blancs, S3 avec sa première partie labyrinthique creusée dans des calcaires plus gréseux, S4 gros U dont le sol est composé d’une seule grosse dune de sable et le S5 qui débute par un puit vertigineux de 30m de profondeur encombré de blocs recouverts de patine noirâtre.

A la palme, nous arrivons en 25 minutes au terminus 220m après le départ, on raboute le fil et c’est parti pour l’explo.

Ce sera de courte durée car 25m plus loin, fin du S5. Là, l’actif sort entre des blocs avec un passage au-dessus. Par contre, sur la droite une énorme galerie de 5 x 3m remonte.

Il est 11h45 nous posons tout notre matériel et partons au dessus de l’actif, on le remonte sur une cinquantaine de mètres et arrivons rapidement sur une trémie infranchissable par le bas. En hauteur il y a du vide.

Retour au siphon et on part cette fois sur la grosse galerie fossile. Plus nous remontons plus c’est gros, nous sommes 5/6m au-dessus de la rivière. Nous laissons des passages encore plus gros en hauteur et continuons dans l’axe principal de la galerie (250°). Nous progressons dans une galerie de 4m de large par 4m de haut, on entend la rivière sous nos pieds et au dessus de nos têtes il y a encore des galeries sous le plafond. Nous avançons laissant des passages en hauteur et en contre bas. On avance d’une centaine de mètres, nous longeons un magnifique miroir de faille d’une hauteur totale de vingt mètres et continuons à monter, là la galerie fait 6m de large. Au bout de cinquante mètres nous redescendons avec l’actif sous nos pieds mais nous sommes toujours perchés 5m au dessus. On continue la progression, nous laissons un passage sur la droite qui redescend sur l’actif et continuons tout droit, la galerie est énorme10m de large par 10m de haut. Nous arrivons sur un lac, on pense que cela va siphonner mais ça passe à la nage et 30m plus loin on sort du lac là, la galerie se divise à nouveau. L’actif remonte franchement par une succession de petites cascades et en hauteur un passage sur une coulée de calcite laisse entrevoir du grand vide derrière.

Ça fait une heure que nous sommes sortis du siphon, nous sommes conscients que s’il y a un nouveau siphon, nous n’irons pas le plonger, du coup nous optons pour revenir au matériel pour attaquer la topo et faire des images.

Nous faisons la topo uniquement du cheminement principal. De retour à la rivière nous optons pour le passage en hauteur.  Une première coulée de calcite, on remonte de 4 – 5m là, un passage semble redescendre vers la rivière par un laminoir bien vertical, on continue à monter, nous sommes dans une galerie très concrétionnée, il semble y avoir de l’air, nous parcourrons cette galerie de plus faible dimension complètement fossile, on doit être 10m au-dessus de la rivière et on continue sur ce même axe de 240°. Nous entendons la rivière gronder au loin. Au bout de cent mètres on entend une cascade et nous sommes devant un vide, nous arrivons à descendre de 4 -5m en désescalade et nous tombons au dessus d’une cascade de 4m. On arrive à traverser par une vire et prendre pied dans la rivière. Là, 20m plus loin la rivière sort d’un siphon (le S6) mais sur la gauche à nouveau une galerie fossile de plus grande dimension (4 x 3m) continue. On arrête là la topo et allons jeter un coup d’œil dans cette suite. Il y a plusieurs départs et au bout d’une cinquantaine de mètres nous entendons de nouveau la rivière gronder sous un laminoir concrétionné de 4m de large par 50cm de haut. Ce sera notre terminus du jour. Cela fait plus de 3h00 que nous sommes sortis du S3 nous décidons d’arrêter là pour aujourd’hui.

Retour au siphon, toujours en combinaison étanche et toujours trempé de sueur, une barre énergétique et nous entamons le long retour. Il est 16h00. S5 et S4 sont une formalité. A la sortie du S4 nous laissons nos bouteilles et allons déposer nos recycleurs devant le S3, nous ferrons deux autres aller retour pour récupérer les deux 7L, la 10L et tout le petit matériel, palmes, dévidoir, instruments… deux heures passent !

Il est 18h00 c’est l’heure de notre repas tortilla jambon et boisson énergétique, ça fait du bien !

On redémarre les mobylettes et c’est parti. A la sortie du S3 on laisse 4 bouteilles que Denis et Frédo viendront récupérer dans 15 jours.

A la mise à l’eau du S2, on est presque à la maison. 20h30 nous sortons du S1.

Là Christian et Denis qui sont arrivés vers 17h00 viennent nous donner un coup de main pour sortir le matos du siphon.

On passe un coup de généphone à Séb qui a pris le relais de Christian aux transmissions pour lui donner des nouvelles.

On leur raconte la découverte des 12h30 passées depuis le départ du S1 ; On a sortit le S5 qui fait 270m -33m, derrière nous avons fait 432m de topo et plus de 600m d’explo. Le cheminement principal depuis le départ du S1 totalise 2390m. Visiblement, nous avons sorti la zone noyée et sommes passé dans une zone d’écoulement libre.

On sort du trou avec une charge chacun et retrouvons Séb qui a installé le bivouac chez Jérôme DURBET, et nous a préparé une bonne plancha.

Après une bonne soirée et quelques heures de sommeil, le lendemain, on y retourne !

Participants : Sébastien HENRION, Denis CLUA, Christian DEIT, Yvan DRICOT et Guillaume TIXIER

bivouac devant le S1 la banane devant le S4Yvan dans le S3Guigui S3

Cascascade devant S6fossile post S5 En GornerLaminoir terminal


 Lundi 10 juin 2019

Yvan et moi partons une heure plus tôt pour reconditionner le matériel, on commence à connaitre le trajet. Suivront 10 copains pour sortir une dizaine de charges. On laisse au fond trois bouteilles et les propulseurs pour dans 15 jours afin de ressortir les bouteilles de sécu.

Participants : Christophe DEZ, Thomas ZETTWOOG, Jean François VERMOTTE, Sébastien HENRION, Nicolas ALEMAN, Michel RUIZ, Denis CLUA, Christian DEIT, Yvan DRICOT et Guillaume TIXIER

Yvan et Guigui topo du S1 au Post S5

Posté par annickguillaume à 21:50 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

mercredi 5 juin 2019

Photos Bencas

sortie José mini

wouaouh mini

salamandre mini

descente David 2 mini

excentriques mini

groupe mini

pli mini

Posté par Stoche à 23:39 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Deux jours dans le 65... et un peu de première

A près avoir affronté les bouchons du dimanche soir, on est 3 (Stoche, José et moi), lundi matin, pour monter vers Nistos, revoir la cavité qui s'ouvre sur le terrain de David et Lyne, les Bencas. Objectif : équiper le dernier puits, topoter, photographier, et en prime faire visiter à David, qui est déjà descendu la dernière fois, et à Lyne, dont ce sera la première expérience. Faut dire que savoir qu'on a une cavité avec pas mal de volume à 20 mètres de la maison, ça interpelle ! La cavité est chouette, avec une galerie très sympa, dont on aimerait qu'elle fasse quelques kilomètres ! Le puits rééquipé s'avère être un terminus, l'eau s'infiltrant dans un minuscule méandre... La topo est faite, Stoche a fait quelques photos qu'il ajoutera, on remonte une salamandre... et nos hôtes remontent par leurs propres moyens, non sans difficulté. Faut dire que ce puits, d'une quinzaine de mètres, n'a rien d'un puits école... Fin de la journée assis face aux barres calcaires du mont Mouch, en dégustant des gâteaux basques arrosés de cidre. Belle journée...

arrivée de José

haut du puits

concrétions

David et Stoche

topo

Lyne

un des fonds

pli

 

 

 

 

 

 

 

Le mardi, Jean nous rejoint et on emprunte les longues pistes menant à Suberpène puis continuant vers Coumebère. J'ai oublié le nom du trou, José va me pourrir : il a été indiqué à Jean par un forestier. Il s'ouvre carrèment dans une piste ancienne mais qui va faire l'objet de travaux à l'automne, ce qui destine le trou à un colmatage rédhibitoire, sauf intérêt majeur et dans ce cas une solution technique à trouver pour en préserver l'accès (voir le début des travaux le 16 mai). Aujourd'hui on s'attache à ouvrir le puits parallèle à celui vu la dernière fois. Pas mal de boulot pour Stoche et José, pendant qu'avec Jean on va titiller deux trous souffleurs, en virant des blocs monstrueux... Finalement Stoche et José pensent que c'est bon, et, en ayant un peu marre de faire des allers-retour rascagnous, nous envoient Jean et moi : ça passe un peu juste, à retoucher ultérieurement, et avec les quelques goujons restant (en plus le dernier tourne !) j'ai pu descendre de 7/8 mètres, arrêt sur une semi-margelle constituée de terre bloquée par une lame ; je vois bien 10 mètres de plus, mais les cailloux tombent beaucoup plus que ça. Pas bien large, de la terre à nettoyer sur une des parois... mais le son du caillou qui rebondit était bien doux à nos oreilles...Yapuka, arrêt sur rien donc.

entrée pas jolie

vu du bas

jolie paroi

Jean avant l'étroiture

joies de la première

Posté par spelmarie à 22:06 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

En Gorner 2019 c'est parti !

Bonjour, voici le compte rendu et les images des premières sorties à En Gorner avant la pointe de ce we.

https://vimeo.com/339077443

P1100867

 

P1100926

P5181749

Samedi 18 mai 2019

Vérification des niveaux d’eau et pré portage des bouteilles (4 x 10 L et 3 x 7L) et d’un scooter.
Le niveau des bassines est relativement bas comme en juillet 2018 on passe sans se mouiller. Le premier pont de singe est 1 m au-dessus de l’eau par contre le second et 20cm dessus.
Participants : Sébastien Henrion, Michel Ruiz, Nicolas Aleman, Christophe Sosa, Laurent Stievenazzo, Marc Escarbarriere, Florence Moll-Escarpenter, Manuel Hernandez, Fanny Richard, Denis Clua, Yvan Dricot et Guillaume Tixier

Samedi 25 mai 2019

10h30 nous rentrons à 13 dans la cavité.
L’objectif est de poser les bouteilles de sécu pour le S2, et pour la pointe au départ du S4, 12h30 nous sommes au siphon.
Préparation des 7 bouteilles de sécu, des propulseurs et recycleurs, on part tous les deux avec Yvan dans le siphon à 14h00.
Le S1 est vite franchi on laisse une 7L en sécu pour un éventuel retour en ouvert s’il y avait une défaillance sur un recycleur.
Entre S1 et S2 on fait deux allers-retours un avec le recycleur et deux 10 litres chacun et un second avec une 7l et le scooteur.
Dans le S2 on prend soin de faire des images nous avons chacun une caméra sur le scooteur et plus de 30 000 lumens d’éclairage.
A la sortie du S2 on pose une 10L qui restera là pour la prochaine plongée.
Là nous faisons trois allers-retours entre S2 et S3. Nous partons dans le S3 en prenant le même soin à essayer de faire de belles images mais malheureusement les batteries des cameras seront sèches avant la sortie du S3.
On pose les recycleurs et acheminons devant le S4 une bouteille de 10L et deux de 7.5L pour la prochaine plongée. Au-dessus du S4 on explore un shunt de belle dimension 2 x 4m qui redébouche sur la galerie principale 50m plus en aval. Deux heures se sont écoulées depuis la sortie du S3.
Il est temps de rentrer. Le retour sera plus facile les 5 bouteilles de sécu sont déposées nous rentrons avec uniquement une 10L à la bretelle.  
On retrouve Christian et Denis il est 20h30. On prend 4 petites charges et laissons tout le reste pour le lendemain et 1 heure plus tard nous sommes au parking.
Nous retrouvons le reste de l’équipe pour une bonne soirée au camping de Ria.
Participants : Sébastien Henrion, Michel Ruiz, Louise Villemagne, Fred Aragon, Patrick Boutin, Maixent Laicais, Lionel Ruiz, Bastien Berthet, Denis Clua, Christian Deit, Remi Esain, Yvan Dricot et Guillaume Tixier

Dimanche 26 mai 2019

Nous sommes 6 pour sortir le reste du matériel soit 6 charges.
Participants : Denis Clua, Christian Deit, Remi Esain, Thomas Zettwoog, Yvan Dricot et Guillaume Tixier

Pour le week-end qui arrive, nous avons prévu de rentrer samedi après midi à une dizaine de personnes nous sommes juste le compte si cela interesse une paire de personnes en plus cela serait top. On prépare le matériel et on dort au bivouac avec Yvan. Les personnes qui ont participé au portage sortent dans la foulée.
Dimanche matin départ tôt avec Yvan pour l'explo du siphon 5 et retour dans la soirée.
Lundi matin on ressort tout le matos Là aussi si cela interesse une paire de personnes en plus cela serait top.

Posté par annickguillaume à 21:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]