Spéléo Corbières Minervois

samedi 21 mars 2020

Quelques topos pour patienter...

Réalisées lors de la dernière virée, quelquefois en solo, ces topos vont enrichir l'article de fond en préparation pour le prochain SpéléAude.
On a un peu de temps pour y travailler.
Puits des Vaches (120 m), Cendrillon (35 m), Caravane (40 m), Sausset 6 (30 m)

Vaches

Sausset 6

caravane topo

Cendrillon

Posté par Stoche à 18:05 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


mercredi 18 mars 2020

Petit tour dans les Pyrénées

Dimanche 8 mars

Damien et moi partons sur le mont Sacon afin de voir un puits pointé sur Karsteau de 5m, que j'avais déjà vu, situé près du parking après la carrière. On sort le disto, il fait 17m. Néanmoins on remarque un vieux spit, mais l'entrée est juste passable. On équipe avec des sangles et Damien descend pour voir le fond. Le puits est borgne, il y a juste un conduit parallèle qui remonte. On fait 2 visées puis on va manger au parking. 

Entrée Puits Borgne

Puits Borgne P17

Puits Borgne COUPE

Puits Borgne PLAN

 

 

 

 

 

 

 

On s'avait que ça n'allait pas durer longtemps alors on a pris le matos de désob avec nous, et on est allé voir le petit trou qu'il avait commencé à ouvrir au-dessus. On y passe pas mal de temps, ça avance gentiment mais sûrement. On s'arrête au dessus d'un ressaut mais on ne voit pas très bien la suite (trop étroite bien sur)...

entrée origine

A l'entrée

entrée

suite

 

 

 

 

 

Jeudi 12 mars : 

J'y retourne avec Adrien et José (Voir l'article de José). On avance encore un peu, on s'arrête au milieu du ressaut en ayant un visuel sur la suite, qui ne parait pas pire que l'entrée à l'origine... 

Samedi 14 mars

Cette fois-ci Damien et Gaby sont présents. Mais Damien a oublié sa combi alors on est 2 à travailler. On arrive finalement à atteindre le bas du ressaut. La suite est vraiment étroite et ça tourne juste après alors on ne voit pas très loin. On essaye d'agrandir le bas. Problème ! Des blocs se sont mis en travers de la route... Je n'arrive pas à les sortir, ils bouchent complètement la suite, alors ils resteront là... Néanmoins on commence à bien descendre à l'intérieur, on doit être à -3 / -4m. (Je n'avais pas mon appareil photo)

Lundi 16 mars : 

Avec Adrien on décide d'aller faire la topo de la Tute du Chef pour l'article dans SpéléAude. Théo nous accompagne, un collègue d'Adrien de la station de Nistos, et futur membre SCM, car c'est un jeune motivé ! On lève la topo tranquillement, et arrivé au fond de la grotte Théo remarque une fissure qui donne à l'extérieur, on voit le jour ! Néanmoins elle est beaucoup trop étroire pour passer... Une fois fini je commence à ramasser des bestioles, ça fait longtemps que je n'ai pas fait de Biospel... Au final je trouve 6 bestioles cavernicoles, dont certaines que je n'avais pas vu avant dans cette grotte ! Je n'ai pas encore pris le temps d'essayer de les identifier précisément : Coléoptère Aphaenops, Diplopode Typhloblaniulus, Isopode, Diplure, Chilopode Lithobius, et une araignée (2mm) ! et quelques autres bestioles non cavernicoles ! Au final on a passé pas mal de temps à l'intérieur, mais maintenant c'est fait, alors ça fait plaisir ! 

Coléoptère Aphaenops

Diplopode Typhloblaniulus

Isopode

Diplure

Chilopode Lithobius

Araignée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petit point Réseau Jouannot :

Entre temps j'ai pu finir de faire la topo de la perte de Jouannot. Nous avons également fait la topo de surface entre la perte et l'entrée des Barous. Mais vu le temps, ces grottes ne sont pas pénétrables, l'eau coule dans la perte et ressort à la résurgence de Péhitte. On ne peut pas finir la topo des Barous... 

Je pensais que les siphons des deux grottes pourraient communiquer, mais avec les données actuelles on se rend compte que non. Le siphon de l'entrée des Barous est situé à l'aval et non à l'amont. De ce fait on a topographié la branche qui pourrait connecter les deux grottes : il reste 20m linéaires pour établir une jonction jusqu'au siphon aval situé dans la perte. La jonction est possible car c'est du sable qui nous a arrêté dans l'entrée des Barous, donc la désob n'est pas extrême. 

Nous avons également fait la topo de surface jusqu'à une petite perte située à 180m à vol d'oiseau plus haut dans le vallon. L'entrée est assez étroite, mais ça pourrait être intéressant de l'ouvir. 

Vue Sattelite Réseau Jouannot

 

 

 

 

Voir les topos ci-joint ! 

Perte_Jouannot_Plan

Réseau_Jouannot_Barous_Perte_PLAN_test

Posté par Mael Brenguer à 12:27 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

lundi 16 mars 2020

Collectif Bassia - Gouffre de Laoueils

Je laisse le lien du super article que nous a concocté  Alain (Bressan)! Super rencontre avec Maxou et lui, le collectif Bassia prends de l'ampleur à mesure que les liens se créent! De supers objectifs à continuer. Je n'ai pas pris de photo, et l'article est bien complet, rien de spécial à ajouter:

Le gouffre de Laoueils - groupe auscitain de spéléologie

Maxou et moi sommes à la barrière d'Hèches vers 9h45. Gus est venu nous faire un gentil petit coucou. Encore en convalescence, il ne va malheureusement pas pouvoir nous accompagner. Damien est là aussi. Un " p'tit djeun qui n'en veut ". C'est parti sur...

http://gaspeleo.over-blog.com

 

Posté par damdams à 14:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

vendredi 13 mars 2020

Trou d'antonio

Ce Mercredi 11 Mars nous partons avec Damien au col d'éstivère pour le trou d'Antonio, nous arrivons au trou vers 10h30, nous descendons jusqu'à l'étroiture qui m'avait posé problème l'autre fois. Damien tente de percer mais il traverse la roche, il décide d'enlever son baudrier et torse et de passer l'étroiture. Il passe c'est très juste, il désescalade deux mètres et rampe dans une étroiture qui devient très fine. Je l'attends râler, et je décide passer l'étroiture et ensuite je vois une autre étroiture qui débouche sur un puit d'une dizaine de mètres. Damien me rejoins enthousiasmer il équipe sur deux AN et nous descendons, nous arrivons à un méandre avec un petit actif. Il y a écrit sch ou gsh en bas de puit, il y a de l'air nous essayons de rentrer dans le méandre en nous faxant mais ce n'est pas pénétrable. Nous decidons de remonter car en bas c'est la bretagne il pleut et nous ne pouvons pas sortir le Hilti dans ces conditions. Nous décidons donc de remonter. Cette sortie a été intéressante car nous arrivons à la fin des anciennes explorations,et la présence d'un actif et d'air nous réconforte dans l'idée que ce trou est intéressant à reprendre. Il faudra une bonne équipe pour désober par temps sec.

Une bonne idée pour le camps d'été.

Ensuite sur le chemin du retour nous nous attardons sur le CE2 avec une présence d'air mais la suite n'est franchement pas motivante et nous perdons l'air.

P3110351

P3110353

P3110355

Posté par adrien65 à 13:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 12 mars 2020

Gouffre du Petit Avion

Il y a quelques jours , après que nous avions terminé la topo du puits des Vaches, J'ai montré une petite fissure à damien sous le Gouffre de l'Avion au Mont Sacon sur la Commune de Sacoué 65. ( voir article sur le Dornier qui s'est écrasé en 1944). Les cailloux descendent pas mal. Il y a pas longtemps Maël et Damien ont commencé  la désob. Aujoud'hui c'est au tour de Maël, Adrien et José de continuer le chantier. Maël nous rejoint au chantier. vers 10h30 Il doit repartir en début d'après-midi. le paillages s'enchaînent, les jeunes plus fins arrivent à  désober assez bas. Vers 13h  on a ouvert sur 2 mètres. c'est presque passable mais pas encore maëlo compatible c'est vous dire. Faute de foin on arrête et on descend vers Saint-Bertrand. Il semblerait qu'en bas ça soit plus large. Il y avait un peu d'air et la neige avait fondu. TPAD 4h.

Maël est encordé au cas ou!

à -2m

Adrien est dubitatif.

chantier

Posté par Joseferris65 à 18:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


dimanche 8 mars 2020

Abreuvoir, au revoir!

Samedi 7 mars
JM Escande
TPST 4h

Nouvelle descente solitaire pour récupérer du matos et fouiller la faille terminale.
Ce matin je suis parti décontract pour une petite sortie.
A mi-chemin j'ai réalisé que j'avais oublié l'accu de ma lampe sur le chargeur.
Tant pis, j'ai une frontale à dix balles avec des piles presque neuves et un porte-clef lumineux en secours, ça fera l'affaire.
La température est printanière et le vent pas encore levé. Le courant d'air soufflant est marqué mais faible, à l'entrée.

Je parviens rapidement au fond et fouille toute la faille en prenant mon temps. En deux points ça pourrait descendre un peu.
L'air ne stagne pas, mais il n'y a pas de courant d'air repérable. Je ramasse les broches maisons restantes, 2 bouts de cordes et la rallonge de barre à mine. Je laisse la pince à sucre, la masse, burin et barre-à-minette.
Plus je remonte et plus le courant d'air est soutenu à fort. Dehors: douceur et vent est violent.

DSCF4017

DSCF4018

DSCF4019DSCF4020

DSCF4021 La faille vue de dessus à 6m de haut

Posté par jm escande à 19:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 5 mars 2020

Les Cots n°5 - Episode 2 - Mission Furtive

Mardi c'était la tempête. À tel point qu'Adrien est libéré plus tôt de son travail, à la station de Nistos. Je rentre d'un stage spéléo dans le Lot, j'ai tout mon matos, je suis en Barousse... Un coup de fil plus tard, quelques déviations forcée pour Adrien à cause des arbres sur la route, une tronçonneuse et tout le matos chargé dans son Expert on se retrouve tout les deux en route pour le Col de Mortis.. Bon demi-tour on ne peux pas passer par Sacoué un trop gros arbre est sur la route, on part du côté de Gaudent. Ca souffle épais, des arbres sont couchés partout et frôlent la route, l'Expert se fait molester par les rafales. Après quelques zigzag entre les branches on arrive enfin à la carrière. On la dépasse pour s'engager sur la piste en face nord du Sacon, composée d'une grande hétraie qui pousse pratiquement à même le calcaire, dans la pente raide: situation plus qu'idéale en pleine tempête. On se fait arrêter par un arbre sur la piste, on a de la chance on est proche du parking de base, ça sera plus long de débiter le tronc et mieux vaut garder l'essence pour le retour... Au dessus les arbres dansent, s'entrechoquent, testent leur limites. En dessous, deux jeunes spéléos se demandent si ils sont stupides, se changent tant bien que mal en évitant que tout s'envole dans le camion et se disent qu'ils seront mieux sous terre. On croise les doigts pour Lambert (l'Expert d'Adri) qui lui, va devoir nous attendre içi et dans l'idée, nous ramener.

On avale la marche d'approche que l'on commence à optimiser, toujours avec le GPS en main car la nuit tombe, on rentre en effet dans le trou à 18H50. Dès le premier puits c'est la Bretagne, le trou sera actif dès le départ et on sait que ça n'ira pas en s'arrangeant: la zone ou nous sommes est prétendue sèche sur la topo, là ou nous sommes arrêtés la dernière fois des actifs sont supposés arriver. On se disait que ça serait interessant de voir le gouffre dans ces conditions, on ne sera pas déçu. En descendant on optimise encore un peu l'équipement, toute l'eau coule dans les petits méandres étroits qui séparent les puits, dans lesquels on se contorsionne, évidemment. Sous le P30 le débit est d'environ 10 l/s pour passer à 15+ l/s  en bas du P24 là ou nous nous sommes arrêtés la fois précédente. Rien de bien méchant, ce sont de petites cascatelles qui tombent dans les puits, mais leur éclats suffit largement à nous tremper.

Nous voici arrivés à notre objectif d'aujourd'hui, le matos est sur place, on va pouvoir continuer. On laisse la MC telle qu'elle, il faudra la remettre à jour, on ajoute un point au P10 qui suit et on change la corde (qui date de 1995). Ici on est un peu à l'abri, micro pause et on continue en descendant ce puits remis à neuf. Dessous c'est carrément le Finistère, là pour le coup un petit actif est indiqué sur la topo, il provient de la cheminée au dessus du prochain P6. Un rideau d'eau nous sépare de la suite, ça ruisselle fort sur les parois. On commence à installer la main courante du P6 mais on peut même pas lever les yeux... Bon, on se dit que là c'était déjà assez baston, à partir de la ce n'est plus équipé (on t-il désescaladé le P6 en oppo? il y'a peut être encore des cordes plus loin). Pas la peine de continuer on serait trop lents, on a plus trop de cordes qui correspondent aux longueurs nécessaires. Cigarette d'abnégation les yeux perdus dans le fracas de l'eau, les sourcils froncés de détermination, on pense à celle qu'on pourra cramer au fond.

Il est environ 10h quand on est de retour à la voiture, le vent s'est calmé mais reste présent. Pas d'embacle sur la route, buée sur le pare brise et cul mouillés sur les sièges. TPST: 3h

 

Là on nous en sommes, le plus dur semble à venir

Parking forcé!Ça passe!

Ça rééquipe en haut du P10

Posté par damdams à 13:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

mardi 3 mars 2020

Les fauves sont lachés

Dimanche 1 mars

Trou du lion

JM Escande + 4 SCA

Le déséquipement de Castenviel ayant été annulé samedi, je me suis rabattu sur le grand chantier du SCA, dimanche.

C'est la première fois que je voyais la zone sous un grand soleil, ça vaut le coup...

En dessous c'est gras-collant. Un peu moins qu'aux mystères.

J'ai passé une partie de la journée à m'emmurer dans une étroite cheminée.DSCF4016

ça sent le bout.

Posté par jm escande à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 29 février 2020

Topographie Perte de Jouannot

Vendredi 28/02/2020

Ce vendredi on part avec Adrien pour topographier la perte de Jouannot. On a prévu de topographier la perte le matin, et retrouver José en début d'aprem pour aller dans la grotte à côté continuer la topo. 

Cette grotte est un véritable gruyère, il y a des conduits dans tous les sens, lever la topo n'est vraiment pas évident. On avance avec un bon rythme mais ça nous prend du temps... On ne voit pas le temps passer. On arrive vers la fin de la grotte, il nous reste un méandre à topographier, on regarde l'heure, il est déjà 15h... Mince, José est dehors à nous attendre, mais d'un côté on est quasiment au bout, donc on décide de finir pour ne pas y revenir plus tard. On va donc dans le méandre, il est vraiment étroit par moment et très sinueux, ça nous parait interminable...

Au final on arrive à tout finir, mais pas en temps et en heure... On ressort de là il est près de 17h, sans avoir pris le temps de manger. 

En rentrant on va à Anères commencer à rentrer les données sur Visual Topo, tâche que nous finirons aujourd'hui. 

Résultat, on a réalisé 158 visées... Cette grotte fait 440m de développement, le point bas est à -6m et le point haut est à +32m. il n'y a plus qu'à mettre en forme les résultats et finir la topographie de l'entrée des Barous pour les mettent côte à côte. 

ps : il y a des traces de mises en charge dans une salle assez grande (colline de glaise), situées à 4m50 au dessus du sol... Il ne vaut mieux pas venir dans cette grotte en période de crue ! 

TPST = 7h

 

Vue Sattelite Réseau Jouannot

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

Posté par Mael Brenguer à 22:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Rendez-vous manqué sur le haut Nistos

Ce vendredi 28/02 étant pris le matin, j'avais rendez-vous avec Maël et Adrien, à 14h. J'arrive devant la perte  de Jouannot  HN1 à 13h15. la voiture d'Adrien est bien là, mais personne dehors. je m'équipe et je rentre dans la perte. Je fouile un peu partout et je trouve quelques points topo. Les passages passages sont assez fins avec des branches. au bout d'une demi heure je ressors pour voir s'il sont dehors. 14h30 toujours personne. Je pars dans la grotte de La Coume de Soubaquet HN2 et je commence ma visite, personne , je croise quelques chauve-souris. J'arrive sur une étroiture qui m'avait arrêté il y a quelques années quand nous avions visité la grotte avec Marie. Je ressors, toujours personne. Je prends le matériel de désobstruction et file à l'étroiture. 2 parlementations et le passage semble plus José compatible.  C'est par là que les jeunes étaient passés et trouvé la suite vierge de cette cavité. Après, il y a un puits . Je ressors et enfin je retrouve les 2 skémistes qui ressortent de la perte. Il ont fait plus d'une centaine de visées . Il est presque 17h ils n'ont pas mangé. On pars au café d'Anère et on commence à rentrer les données topo sur l'ordi. Quelques photos Maël vous racontera leur sortie.

Entrée de la grotte de la Coume HN2

Perte Jouannot HN1

passage étroit HN2

j'étais pas seul au HN2

Posté par Joseferris65 à 20:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]