Samedi 22 décembre : Topographie du Gouffre du Pic du Rat

Nous sommes allés faire la topographie de ce gouffre que nous avions équipé deux mois avant. Nous avons mis 4h20 pour topographier et déséquiper. Cette fois ci quand nous sommes arrivés au fond il y avait de l’eau, mais avec ou sans la suite n’est pas possible.

gouffre du pic du rat-coupedev

gouffre du pic du rat-plan

Dimanche 30 décembre : Visite Coume Nère

On part vers 16h avec Damien chercher la grotte de Tibiran. On ne cherche pas longtemps mais le point GPS sur Karsteau n’est pas précis donc on ne la trouve pas. Sur la route on a vu un trou descendant qui a été désobé en bord de piste. On ne s’attarde pas plus car on voulait voir la grotte de coume nère.

Celle-ci est située non loin d’une piste forestière de St Bertrand de Comminges. Cette grotte est connue depuis longtemps mais elle affiche près d’un kilomètre et demi de développement. Il y a quelques passages en ramping, mais aussi de belles galeries avec des successions de salles en cloche. Quelques petits conduits étroits qui ne sont pas sur la topo ont étés grattés derrière la salle de Joly, menant a deux petites salles, mais ça ne va pas bien loin. On visite encore un peu et on va voir le puits de 17m. On commence à entendre l’eau coulée. L’équipement est quand même ancien, il faudrait vraiment le changer… On met quand même la corde en main courante pour traverser vers l’amont, même si celle-ci n’est pas très utile. Au moment de passer la poche de mon sac s’ouvre et une lampe de secours tombe au seul endroit de la grotte ou il ne faut pas… Elle se retrouve donc au fond du puits. On décide d’aller voir l’amont et de descendre le puits au retour.

La remontée de l’amont est vraiment très belle, c’est un beau méandre, plutôt haut. Par endroit il faut escalader un peu, passer un petit étroit, monter en opposition dans le méandre, passer une vasque profonde grâce à des cordes… Au bout d’un moment on s’arrête car il commence à se faire tard, nous ne sommes même pas arrivés à l’embranchement.

On repart et je vais chercher la lampe en faisant un rappel au niveau de la cascade, sur deux stalagmites, en passement de nœud. On ressort finalement sur les coups de 20h. Nous reviendrons voir le fond de l’amont et de l’aval car c’est vraiment un beau méandre. Il y a potentiellement des escalades à faire sur le chemin.

TPST = 3h

méandre

passage vasque

méandre type