On est montés à quatre (Stoche, José, Coco et moi) pour ne pas avancer plus que la précédente équipe... Même moins : on s'est attelés aux agrandissements nécessaires, en particulier les deux premiers virages (bravo à ceux qui les ont franchis !). Entre parlementations classiques et détaupages, allers et retours... on n'a finalement pas été jusqu'au bout. On a quand même pu voir le beau tronçon avec les banquettes remontantes, bref, il reste du boulot, une poupe en haut, puis la dernière étroiture franchie par nos brillants anorexiques, et l'étroiture terminale... Et puis ??? En tout cas, toujours de l'air, ça ne va pas s'arrêter comme ça...

tdb

José