... à la Condamine, où les premiers enseignements des récentes colorations nous incitent fortement à persévérer sur ce trou. La remise en état de la piste ayant projeté de nombreux cailloux contre les palettes, nous craignons pour les cordes. Une descente attentive nous rassure. Elles sont nickel. Pendant que je commence à percer, Grillou installe la nouvelle ligne flambant neuve. On attaque comme prévu à l'horizontale vers cet écho si prometteur, ça aspire à fond ! Les batteries à plat et 12 trous plus tard nous remontons prospecter à l'exterieur sous l'orage et la pluie, qui aura raison de nous au bout d'une heure. Trempés jusqu'aux os et drainant une odeur sympathique de chiens mouillés dans la voiture, le repli est de rigueur. PS: Il n'y a plus d'outils au fond excepté un pied de biche.