Pour commencer mardi 29/01 après-midi Je file vers le Sausset pour continuer la désob du dernier trou. mais je m'arrête après Bize voir ma dernière trouvaille. La perte est pleine jusqu'à la gueule , ce qui confirme les brindilles en plafond. J'ai été retardé par un autochtone qui avait laissé partir sa voiture dans un ravin. Je le descend au village pour rejoindre la dépanneuse qui ne l'avait pas trouvé. Je remonte c'est déjà 3 heures, et descend dans la neige le vallon. Arrivé à la grange je tourne à droite et arrive dans la doline au bout de 15min de marche . Je commence à enlever quelques cailloux , mais seul je suis limité. J'arrête la désob , il pleut avec de la neige mélangée. je continue à descendre le vallon, sans rien trouver . J'arrive enfin au ruisseau qui descend de la maison Mourtis et je commence à le remonter en rive gauche. Là aussi je ne trouve rien, j'arrive à la voiture au bout de 2h

perte de Seignadé pleine.

 

 

Jeudi  31/01     Je profite de la présence de Gaby pour lui faire porter le sac. Cette fois on passe par le bas, au niveau de la rivière Nistos. On retrouve un ruisseau qui descend du Sausset et par chance on découvre une belle perte pénétrable. Un beau puits de 15m où se jette tout le ruisseau en cascade.  Faudra descendre ce beau puits et faire une recherche pour savoir s'il a été déjà vu , ce qui est fort possible. On continue de grimper vers le Sausset et on arrive dans la grande doline sous les premières maison. A part  3 chèvres rien dans ce beau lapiaz. On descend en farfouillant par la rive gauche du ruisseau, mais rien de plus . On a trouvé une petite résurgence qui semble être celle du ruisseau de Mourtis. Ne reste plus qu'à trouver la perte de ce même ruisseau.

la cascade

l'intérieur

débit

porteur

La perte est à droite de la doline.

Lapiaz

 

départ sous la maison Mourtis