Ce dimanche 08/12 j'arrive à la barrière vers 8h40 un peu tôt , mais les copains arrivent assez vite . ( Alain et Sylvain du Gers, Patrick et Sandrine Degouve, Jean Noyes et 2 autres jeunes du 65)  Le groupe Coume Bère monte , vous lirez les articles sur les "tachous" ou sur le site du Gas.

Je reste avec Sandrine il est 9h passé et on attend toujours Damien et Maël du SCM11 la veille ils m'avaient confirmé leur venue , ils devaient amener la corde dynamique et les dégaines pour la suite de l'escalade du Desdémone. 9h20 je regarde le téléphone et Damien me dit, par SMS, qu'il ne vient pas. J'appelle Maël pas de réponse. Nous voilà propres, c'est pas coll du tout surtout quand on doit porter du matos. .  A 2 on monte à la cabane de l'Artigue , les chasseurs sont là, on rentre dans la cabane pour se présenter et leur dire ce qu'on allait faire.  Dehors il fait froid et la gelée blanche s'est installée. On a failli rester au coin du feu. On se décide et on va à la petite grotte à 50m de la cabane. Sandrine étant la plus apte à passer les étroitures c'est elle qui s'y frotte avec une massette à la main qui s'avèrera bien utile. Tête en avant elle aménage le passage et casse quelques concrétions et béquets, elle réussit à progresser sur 5 ou 6 m. mais au fond pas d'air et trop de boulot pour continuer. Elle revient. Il restera à, lever la topo.

Objectif 2: on part vers le bois de la Hèche pour tenter de repérer le gouffre du même nom qui est sous le GPT, échec total, j'avais pas noté les coordonnées sur le GPS. Nous avons tout de même prospecté une petite heure dans les pentes raides. On monte manger au soleil devant la cabane d'Artigueluz. Il y a pas mal de neige bien glacée.

Objectif 3: On part tout de même à la grotte Desdémone qui est à 10min de la voiture. J'avais prévu une corde statique et des amarrages au cas ou, ainsi que les perfos. On se retrouve rapidement dans la grande salle du Desdémone au pied de la corde pour l'escalade. Sandrine monte en premier  et je la suis jusqu'au relais, la commence l'escalade. Elle essai de mettre un gougeon avec le Heinel il perce pas batterie naze. Je file chercher le Hilti à la voiture, et reviens et enfin Sandrine peut enfin progresser. elle place 3 gougeons et finit l'escalade avec 2 sangles sur des nats. je monte à mon tour en déséquipant la boutonnière. La petite salle est de toute beauté, mais pas de suite évidente. A visto de naz 7 ou 8m d'escalade , il resterait à voir un passage entre des blocs, mais là aussi il faut faire une escalade. Les chances d'une suite s'amenuisent. On ne laisse qu'une corde et on file vers la bagnole. A la voiture je me rend compte que j'ai oublié les clef à l'entrée du trou, quand ça veut pas... ou alors c'est le cerveau... Là aussi il nous restera à faire un bout de topo et la fin de l'escalade. On passe devant le Coume Bère il sont toujours dedans.

 On descend à la barrière et au niveau de la mine et on croise Jean Esquerre et Léo , on les amène car il commence à pleuvoir. 

Désolé toujours pas de photos.