En prévision d'un épisode pluvieux important vendredi (33 mm ?) risquant de déclencher les intermittences et malmener nos fluorimètres suspendus provisoirement à une drisse de 6mm, l'intervention devenait urgente.
Le berceau et la cellule du fluorimètre de rivière ont été enlevés et ramenés à l'atelier. Les supports et les fluorimètres de forage ont été solidement fixés à la paroi par goujons. Une corde a été tendue entre les structure et la surface, contre laquelle les deux câbles ont été solidement attachés.
Au niveau des résultats, à ce jour, aucune trace de fluo ni sulfo n'a été détectée à Plan de Pouts. Dix jours après l'injection (5/5/19) c'est logique pour la fluo du Poumé, peut-être un peu moins pour la sulfo du Bouridé. Patience et longueur de temps...
Le cumul des pluies pour les journées du 9 au 11 mai  est de ± 40 mm à Grabiou (Chiquet n'a pas enregistré !).
Au Bouridé, le traditionnel bouchon de feuilles mortes était collecté dans la vasque surcreusée. Après nettoyage tous les trous étaient actifs, un "boudin" de grillage a été placé en travers et coincé avec deux grosses pierres. Il n'est pas sûr que cette tentative de traitement soit efficace... Le remède sera peut-être pire que le mal ! José nous dira.
A signaler que le brusque afflux d'eau se perdait en totalité à l'entrée du porche, à l'endroit qui avait été désobstrué il y a 2 ans. Des feuilles étaient entrainées et plaquées contre les alluvions. Aucun débit n'alimentait la galerie (pendant l'observation).
En tous cas, journée estivale en Barousse avec des fleurs partout, du vert omniprésent, partout de la sérénité que les vaches paissant l'herbe grasse ne démentaient pas ! C'est vraiment une très belle région.

Sûr que pour les non-initiés, ce plan doit commencer à gonfler... En plus de mauvaise qualité ! Ce sont juste les 2 berceaux des fluo de forage qui ont remplacé la cellule du fluo de rivière. Technique mais peu esthétique, désolé !