Arrivée vendredi soir de Gounel et Marie vers 19h. Traditinnel repas de retrouvaille et mise au point des objectifs du lendemain.

Samedi 30 à 8h35. Nous chargeons la voiture et on file vers le col de Chérac entre Nistos et Barousse. Je gare la voiture sous la carrière et on descend bien chargés vers le gouffre GG.  C'est le gouffre qu'avait trouvé Gounel en bordure de prairie près d'une grange effondrée, il y a déjà quelques mois. On enlève les blocs qui bouchent l'entrée et rapidement le puits est ouvert. Gounel l'équipe et commence la descente. à - 10m, il installe une dévia et poursuit sa descente, il arrive au fond du puits à -20m. Avec Marie on commence la topo et on rejoint Gounel. On continue l'explo par un petit méandre sur une dizaine de mètre, bien concrétionés; Au fond nous arrivons sur une bifurcation, et Marie et Gounel explorent ces 2 petites branches, mais ça queute rapidement. On termine la topo et on attaque la remontée. Les 10 derniers mètres du puits sont assez étroits après la dévia. Gounel déséquipe la cavité, c'est terminé, aucun espoir de suite. Nous rebouchons l'entrée avec les blocs, et on remonte à la voiture pour pique-niquer.

préparatifs, devinez qui bosse?!!

équipement.

 les joies de la première.

Le fond du puits.

fond!

        

 

 

 

Samedi 13h30 Nous partons vers le Mont Pelat à Bize. Je gare la voiture au château. C'est à ce moment que Jean et Quentin nous rejoignent. ça tombe bien, ils vont nous aider. Jean et Quentin montent au MP11 pour boucher l'entrée du gouffre pour éviter que des animaux y tombent dedans. Pendant ce temps on monte au MP7, cavité que j'avais trouvé il ya quelques mois. On attaque l'ouverture de l'étroiture d'entrée. Au bout d'une heurre le puits est ouvert. Tout juste gounelllo compatible. On équipe et Gounel descend, mais le puits est terminé au bout d'une dizaine de mètres.  On fera la topo plus tard. Jean et Quentin nous ont rejoint. Jean part repointer  un trou que nous avions fait il ya bien 10 ans, le MP3 puis avec Quentin ils redescendent et ils retrouvent un autre puits que nous avions vu il y a quelques années, le MP2. On monte ouvrir un autre trou au-dessus le MP9. On arrive à enlever le bloc d'entrée, mais la désob est compliquée . On arrête là pour le moment et on descend vers la voiture, et nous passons devant le MP2 complètement bouché. On arrive à l'ouvrir rapidement et on envoie le plus fin et le plus en forme.  C'est complètement bouché après 7 ou 8m de descente. 18h30 on rentre à Mazouau.

avant désob MP7

MP7 après ouverture

nouvelle méthode de désob.

que croyiez-vous?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 31 à 8h30 nous partons vers le Nistos . Nous  garons la voiture derrière la grange avant le Nistos. Nous descendons le Nistos en longeant le champ. L'objectif est de continuer l'explo des grottes du vélo.  On avait découvert un vieux vélo tout rouillé devant la grotte. Le petit groupe arrive devant la petite grotte que nous avions repéré il ya quelques semaines.

La topo est rapidement levée, pas plus de 20m. On monte vers le vélo, et on fait la topo du V2, là aussi pas plus de 20m. 5m plus loin s'ouvre le V3. On file vers le ressaut à ouvrir . Gounel tente de forcer le passage, mais même pour lui c'est étroit et ne peut atteindre le haut du ressaut. Nous décidons de commencer la désob par le bas du méandre. Nous commençons au marteau et burin, puis rapidement il faut passer à des méthodes percutantes. Après 4 parlementations Gounel arrive au-dessus du puits et voit la suite assez grande. Par manque de batteries on arrête la désob sur une note positive, il reste encore 4m à ouvrir avant d'arriver sur la lèvre du puits.

Marie pendant ce temps est allé ouvrir une autre petite cavité juste à côté, le V4 qui doit communiquer avec le V3 , nous l'avons entendu .

Nous n'aurons pas fait beaucoup de première, mais ce sera pour la prochaine fois. En tout nous aurons vu 8 petites  cavités. Les audois repartent de Nistos vers 15h30.

dans la salle de la grotte du vélo

Gounel dans le méandre.

IMG_0027