On en sort, de Valbonne, Grillou et moi. Après une après-midi de boulot à remuer du caillou dans le terminus de Kinou et Domi, et quatre explications plus sérieuses... Le passage paraissait être le long de la paroi de droite, mais finalement après avoir sorti tout ce qu'on pouvait sans s'attaquer à un empilement craignos en plafond, c'est tout droit qu'on a pu avancer, par un passage au coeur des blocs, mais ils tiennent, si si ! Quelques mètres, ça descend un peu entre deux belles parois, un rétrécissement puis un peu après des lames qui empêchent le passage. On ne les a pas attaquées, on était sur le départ, mais au marteau ça devrait le faire. La suite n'a pas l'air féroce, on voit sur quelques mètres et ça descend un peu, mais à travers les lames ce n'est pas évident de se faire une idée. Grillou pense qu'il ne faut pas abandonner le passage de droite, qui ne rejoint pas contrairement à ce que l'on supputait, du coup ce serait bien d'avoir de l'encens pour voir où c'est aspiré. La remontée est éprouvante, d'autant plus que c'est là qu'on réalise que le passage au-dessus de la salle pour rejoindre la chatière ouverte par nos prédécesseurs est... indescriptible. Le fait que ça tienne jusque là étonne vraiment... mais on sait comment c'est, au début on flippe, puis (si ça ne s'écroule pas entretemps) on s'habitue. On n'a pas touché au premier passage étroit, faudrait le faire je pense... Enfin, ma lampe est out, la languette qui ne faisait pas bien contact s'est carrément cassée, j'ai fait le trou à la frontale...

tout juste commencé

on en sort

serait-ce à droite

vu depuis l'autre côté

lames à enlever

retour dans la salle

génial