Jean étant au boulot c'est avec Marie que je me rend sur le Mont Pélat. On laisse la voiture à la station de relevage. N'étant que 2 , c'est avec des kits bien chargés que l'on monte vers le Mont. En passant on trouve un gouffre ancien bouché par une grosse dalle. On voit un spit très ancien  peuve qu'il a du être exploré. Peut être là aussi par le regretté Jauzion.

Enfin on arrive près du col au MP11. Rapidement avec Marie on enlève les branches qui "bouchent l'entrée" ( il faudra mettre un grille) et on équipe le puits d'entrée. Je descend le premier et installe une petite dévia sur le goujon déjà en place. Les 18m du puits du Kit Volant sont vite avalés. Marie me  rejoint, en s'extasiant sur la beauté du puits. C'est vrai que ce puits en cloche a de la gueule. Je montre le chantier à Marie juste à côté de la Tour de Pise et nous attaquons la désobstruction. On pousse de côté un gros bloc et Marie perce une grosse dale. La parlementation tonitrante est efficace. On fignole à la massette et un passage José compatible est ouvert.

Je désescalade le ressaut, je me retrouve debout  sur un replat et devant moi s'ouvre une suite. Je remonte pour raconter à Marie.  En poussant des cris Gouneliens, puis on descend tous les 2 avec marteau et burin. le conduit est bien concrétionné et bloque les blocs, ça descend. 

Puits du Kit Volant

chantier

Nouveau passage.

Entrée

la première

C'est une succession de ressauts, au bout de 15 ou 20 m de progression on arrive sur un zone délicate, c'est une petite trémie mais tous les blocs sont stable ce qui nous permet de descendre de 5 ou 6m de plus . Là on arrive sur un rétrécissement. Marie va voir le fond et avec la massette elle enlève quelques blocs, assez pour voir de la noirude après l'étroiture. Le chantier semble facile, mais ce sera pour une autre fois. On remonte et dans la salle on mange un bout, avant de remonter et déséquiper le puits. 15 m de plus en dénivelé et 20 ou 25m de première.

 Petit repos dehors pour admirer le paysage superbe vers la Picarre et la Montagne d'Areng.

 On descend à la voiture en 15min et on part rejoindre l'équipe Coco et Stoche qui font la coloration du ruisseau de Poumé. On les retrouve vers 14h30 à la perte H2. Stoche ou Coco vous raconteront.

fond et Marie botte.

à la dévia en déséquipant.