Aujourd'hui, Stoche, José et Marie, direction la perte que José et Gaby avaient équipé et visité il y a quelques temps. Un très beau trou ! Stoche et José topotent, et Marie commence à agrandir le haut d'un petit puits ; on finit ça ensemble, on équipe, et dessous on trouve un beau méandre pas bien long, avec une coulée de terre et blocs qui arrive d'en face et qui empégue bien tout... Avec un passage à voir au sol et un conduit partiellement colmaté en hauteur. L'accès au passage du bas a été bien dégagé, on voit sur 5 mètres, mais il faudrait la pelle "boîte à prout" et être trois pour finir de l'ouvrir. Le passage du haut a demandé pas mal de temps, après qu'il ait bien fait souffrir nos épaules on a fini par constater que le fond était bien colmaté, au bout de 5 mètres, donc...

départ

salamandre

conduit du haut

butte à tomber accès conduit du bas

 

 

 

 

L'après-midi n'étant pas encore trop avancée, José nous traîne le long de la rive gauche du ruisseau nous montrer un petit trou, qui ne donnera rien. Mais la zone est un vrai gruyère, et on a pu visiter trois trous apparemment vierges : une petite voûte au ras du champ, avec une quinzaine de mètres de conduits, sans suite. Puis un peu en hauteur deux cavités près des vestiges d'un vélo : la première s'ouvre dans une belle roche bleutée sous la forme d'un décollement, mais un peu plus bas avec des départs en conduite forcée, et un beau méandre qu'il faudrait équiper pour descendre d'une dizaine de mètres. L'autre cavité, proche, est une ouverture en triangle avec des bouts de conduits de belles formes, des concrétions, mais pas mal de colmatage. En tout une cinquantaine de mètres de nouveau. Demain sera un autre jour avec au programme un traçage à la perte de Poumé et de la désob au mont Pelat.

entrée petite grotte

entrée en triangle

grotte décollement

dans grotte triangle