Tout commence par un échange de SMS:

  • Grillou: bon on va jeter un coup d'oeil dans l'après midi
  • Kinou: ah bon, y'a qui?
  • Grillou: Pour le moment suis seul
  • Kinou: Ah bon ok, vers quelle heure?
  • Grillou: 15h chez toi ça va?
  • Kinou: Ok

Donc à 15h00, nous voilà partis ( Laurence, grillou et moi) avec corde (Dom a prévenu qu'il y a un ressaut à équiper), corde, perfo, matos de désob.
Arrivés à l'entrée, on équipe sur le premier sapin, puis dévia sur l'arbre au bord du trou, et Grillou s'en va jeter un oeil.

Grillou s'engage

On profite de l'instantPorte vers la 1ère salleLaurence vers la suite en haut de la 1ère salle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Il hésite, un peu, puis nettement: " ça irait plus vite de compter ce qui craint pas...", puis finalement il y va, et ne tarde pas à crier

  • C'est grand!
  • On peut venir?
  • Oui oui, en fait pas besoin de corde, ça passe facile mais ne touchez rien en passant

C'est donc parfaitement rassurés qu'on le suit, mais prudemment. Arrivés en bas de la descente dans les blocs, Grillou nous accueille la mine réjouie.
C'est d'abord un joli gourd, le gourd de l'oreille, dans une salle aux dimensions sympa. La voute descend mais laisse un passage, comme une porte, vers ce qu'on devine comme une salle plus imposante.
Effectivement la salle fait environ 6 m de diamètre, c'est déjà énorme comparé à tout ce qu'on a déjà trouvé. On jette un coup d'oeil rapide et on voit vers le haut la suite à travers encore une fois un passage d'homme. Une 2ème salle nous attend, plus petite, et Laurence nous dit: "c'est terminé"
Un peu ahuris, on va voir, et on constate que la salle, bien concrétionnée, de forme arrondie avec un plafont haut, 4m environ, n'a pas de suite. On revient fureter partout dans la première, mais rien. On retourne alors à la salle qu'on va appeler "Eyjafjallajökul", en raison de concrétions magnifiques en forme de volcan, d'après Grillou. On y regarde donc de plus près, et entre les blocs, vers le fond, y'aurait un peu de noirude. On sort la barre à mine, et après beaucoup d'effort, la suite est bien là! Il faudra bien entendu mieux dégagé, deux blocs à l'équilibre incertain nous empêche de bien bosser, mais on a pu jeter d'abord des cailloux, dont la descente tintinabulesque nous oriente vers un puits d'environ 7 à 8m, et un oeil qui cofirme une belle paroi concrétionée blanche.

Grillou qui sent que la suite est làDésob pas facileLa suite

Les volcans

Le gourd de l'oreille

Un couple heureux ;-)

 

 

 

 

 

 

 
Une super sortie, Laurence nous aura porté chance, qui pour une fois nous donne une sérieuse envie d'y revenir, le travail n'est pas bien compliqué, y'a du stockage, iapluka!