Retour de vacances dans ce magnifique pays, sur trois semaines de vacances nous avons pu faire quelques jours de spéléo sur le plateau de Selmah à 1200m d’altitude.

Accès plateau de Selmah

La grotte la plus connue du plateau est Majlis Al Jinn une des plus grandes salles souterraines du monde maintenant interdite d’accès

L’ensemble des autres cavités constitue le Système souterrain du Plateau de Salmah.

Plateau de Selmah

La cavité que nous avons pu visité est composée de quatre entrées toutes connectées par un Réseau de plus de 11km de développement à 385 m de profondeur. Arch Cave, Funnel Cave, Seventh Hole et Three Window Cave. Chacune de ces quatre entrées s’ouvre par des puits à la surface du plateau et débouchent au fond du Wadi a la résurgence de Kahf Tahry.

Nous rejoignons un groupe de spéléo venu de Dubaï avec qui nous avons pris contact.

Ils viennent plusieurs fois par an sur le plateau. Cette fois c’est pour fêter Noel sous terre qui se sont réunis. C’est un groupe d’expat de différentes nationalités qui travaille à Dubaï et font du canyon et de la spéléo sur Oman.

Seven holes (2)

Nous les rejoignons pour faire différentes traversées de ce système.

Le premier jour avec Annick et Franck nous partons avec Kostas et Miko pour la traversée depuis Arch cave et ressortir a Seventh Hole. La traverse se fait en 6 heures normalement. Nous rentrons sous terre vers 10h00.

Touristes Arch Cave Progression de arch cave vers seven holes Bas du second puit seven holes Topo

Les puits d’entrée sont impressionnants et Le soleil pénètre dans les grandes verticales d'entrée. En deux puis on est à -150m la suite est plus intime essentielement en forme de laminoir qui se met en charge lors des crues. Franck en profite pour faire connaissance avec les petites bêtes souterraines Omanaises.

La balade se déroule bien jusqu’au moment où au bord d’une vire kostas glisse, fait un vol de 7m  et s’écrase au fond du canyon en hurlant. On le rejoint en pensant au pire mais après osculation il n’a rien que le coude légèrement ouvert et une grosse douleur à la fesse. Après quelques minutes on l’aide à se lever et en le soulagent il parvient à marcher. Nous avons fait environs un tiers du parcours et l’ensemble des autres équipe sont à la base des puits de seventh hole le point central du réseau dont le P110 d’entre est équipé d’un treuil.  A 13h00 Annick et Franck partent donner l’alerte en surface par seventh hole et je reste avec Miko pour aider pas à pas kostas à avancer. Kostas souffre mais arrive tant bien que mal à avancer. Vers 18h nous sommes à une heure de la base de seventh hole et Franck et Toufic nous rejoignent avec un peu de matériel pour équiper différents ateliers où Kostas descendra lui-même au descendeur. Le reste de l’équipe descend cordes, poulies et amarrages pour remonter Kostas à l’aide de balanciers dans les P90 et P50 pour finir treuillé au winch thermique dans le dernier P110m. On ressortira à 1h00 du mat avec Kostas. Il est fatigué mais les antalgiques ayant fait effet il ne souhaite pas être conduit à l’hôpital qui est à quatre heures de route (dont plus d’1h de piste). Le reste de l’équipe déséquipe les divers ateliers et ressort vers 4h00. Nous avons eu une chance énorme que Kostas ne se soit guère fait mal dans sa chute.

Le collecteur avant la remontée au Seventh Hole est immense et la température autour de 20°C est très agréable.

 

Après une petite nuit de sommeil le lendemain ayant envie de profiter une peu plus de ces paysages souterrains hors normes avec Franck et Miko nous allons déséquiper Funnel cave.

 

Doline Funel cave P170 funel cave Premier puit funel cave

Le Lendemain est prévu de rejoindre la résurgence de kahf thary au pied du plateau. Mais la pluie tombée dans la nuit nous a fait renoncer.

 

Nous avons visité d’autres curiosités karstiques comme le Sinkhole qui s’ouvre à quelques centaines de mètres de la mer ou la magnifique résurgence dans la ville de Rustacq d’où sort une eau à 46°C, impossible d’y mettre une palme !

Bimmah sinkhole Rustaq source d'eau chaudes 46°C

Au-delà du coté spéléologique, le Sultanat d’Oman est un pays fantastique, très varié tant du coté mer que montagne, naturel que culturel avec des habitants très accueillants.