On y est montés à trois (Stoche, Domi et moi), ce qui ne fut pas de trop, avancée dans le passage ventilé oblige. Une très belle journée sur le plateau, sur ce versant de Bouche Rouge qui ne voyait habituellement le soleil qu'à travers les feuilles; sauf que maintenant les buis sont complètement dépoilés. Attention d'ailleurs, on se rend compte qu'il va falloir faire gaffe, on a l'habitude en prospection de s'aider des buis dans des passages très raides, sans compter leur utilisation en équipement des entrées, or on se rend compte que le mal dépasse la seule défoliation, ils sont vraiment fragilisés... Bref, à l'exception du casse-croûte en surface, on a passé la journée à bosser, avec quelques difficultés (roche fissurée), pour arriver sur de la roche plus coopérative, et vue sur un espace un peu plus grand ; mais il a fallu au passage purger une poche de petits blocs vaguement retenus par de la concrétion mondmilcheuse, il y aura du boulot rien que pour sortir tout ça. Il faut au minimum être trois, mais bientôt plutôt quatre. A noter un bon souffle de l'ensemble des cavités du coin... et la tenue light de Stoche qui avait oublié la combi ; si ça avait été hier, à l'Escavalgadou, il y aurait laissé les vêtements, la peau voire un peu plus ! [la prochaine fois, prendre un ou deux goujons, because buis de l'entrée plus très fiable ; on a juste laissé la plaquette de la dévia]

panoplie

sous-bois ensoleillé

Domi à l''entrée du chantier

une jolie copine

chantier en fin de session

protagonistes vus du fond