Mercredi 26 décembre : Prospection dans le Nistos

Je pars avec Damien prospecter dans le vallon qui remonte jusqu’à Pene Haute. Ensuite on suit une crête avec des affleurements rocheux. On trouve un abri sous roche et un petit trou au pied d’une falaise. Mais celui-ci est bouché après une vingtaine de mètres de progression. On redescend à la voiture. On aura passé près de 4h à prospecter. Sur le retour on va voir la perte du Nistos, la perte de Jouannot. On rampe un peu, passe quelques étroitures et on désescalade un puits de 7m. On se retrouve face à une escalade où il y a pas mal d’écho. On n’est pas équipé.

TPST = 1h

Vendredi 28 décembre : Perte du Nistos – Jouannot

Aujourd’hui on part plus équipé avec Damien ! On arrive au puits que l’on a désescalade et on se dit qu’une corde ne serait pas de refus. D’ailleurs à cet endroit il y a eu des tentatives de spits. On trouve un nat’ et on met un goujon. Mais la roche est sableuse et celui-ci n’a pas l’air de tenir, d’où les tentatives… On en met un autre à côté qui à l’air bien. On descend en s’aidant de la corde mais sans se perdre vraiment… On arrive à l’escalade qu’on voulait faire. Je commence à mettre un petit goujon au niveau du passage un peu tendu. Je remarque après qu’il y a une plaquette au-dessus… Monter n’aura pas été un souci, mais c’est pour descendre que cela devient compliqué… Je monte quand même et je met la stat. On voit que ça continu. Il faut escalader entre des blocs et on se retrouve dans une galerie remontante, avec un beau volume ! A cet endroit il pourrait y avoir des escalades à faire aussi, une prochaine fois.

Je vais faire une escalade au niveau de celle que l’on vient de faire. J’arrive en haut au bout de 8m mais ça ne continu pas… On décide de partir mais lorsque Damien commence à passer l’étroiture difficile d’accès je trouve un conduit que nous n’avons pas vu avant. Je commence à y aller, c’est un beau méandre qui donne accès à une petite salle par une lunule. Je reviens pour lui dire que ça continu. Il repasse l’étroiture et on va voir ensemble. Dans la petite salle il y a un conduit qui remonte derrière une étroiture, qu’on n’a pas encore essayé. On va au bout du méandre, pas trop étroit, qui fait presque 30m de long. Au bout c’est trop étroit mais il pourrait y avoir une suite car ça n’a pas l’air compliqué pour travailler. On fait demi-tour et on va jeter un œil à l’entrée. Il y a deux conduits assez étroits où nous ne sommes pas allés, ça sera pour la prochaine fois.

TPST = 5h15

intérieur

première escalade

 

 

 

 

 

Samedi 29 décembre : Perte et Résurgence de la Lère

On se rend compte que le trou que nous avons fait la veille est annoncé pour 25m de développement sur Karsteau alors qu’il fait plus de 150m… Mais nous pensions être en fait dans la Résurgence annoncée pour 60m… On décide donc d’aller voir cette résurgence aujourd’hui, située 200m plus loin que la perte de Jouannot. On part avec Damien et Matthis, qui n’avait jamais fait de la spéléo.

On voit la résurgence et un peu plus loin au bord de l’eau un joli porche. Cette entrée communique en aval avec la résurgence. En amont l’eau ne coule pas. On fait un peu de ramping à l’intérieur. La roche est très belle ! Au bout d’un petit moment on trouve une boucle à l’intérieur et on s’arrête sur un passage rempli de sable et vachement étroit. On va chercher la masse pour agrandir le passage. On revient avec, et pour aller à cet endroit il y a plus de 60m de développement. On fini par passer après avoir agrandi pas mal. Mais le passage des épaules est juste ! Derrière c’est un peu plus large et on voit deux embranchements, un vers l’amont et un vers l’aval. On part à l’amont et de nouveau un embranchement. A gauche un ramping de quelques mètres menant à un siphon. A droite un ramping assez long. On a gratté et agrandi pas mal. Damien à réussi à passer. Derrière c’est un peu mieux puis rebelote c’est étroit. Il revient et on repart. On va voir l’aval. On arrive à ressortir en surface par un porche que l’on n’avait pas vu !

En sortant on remonte un peu la rivière et on remarque 3 autres entrées ! La plus proche est pénétrable et finalement j’arrive à revenir par un conduit à côté de là où on est sorti tout à l’heure ! L’autre entrée est complètement bouchée. On remarque que celle qui est la plus haute est en fait une perte. Mais colmatée au bout de quelques mètres à l’intérieur.

Au final il y a 5 entrées et une sortie ! Mais nous avons pu faire une jonction entre 3 entrées et la sortie terminale. En partant du plus loin il y à plus de 150m de développement !

TPST = 3h

Nous reviendrons dans la perte de Jouannot et dans cette perte et résurgence de la Lère pour faire la topographie.

première entrée

passage etroit

autre entrée et sortie