Ce n'est pas faute d'avoir essayé, puisqu'il y a eu de nombreuses sorties sur les cavités alentour dont la plupart nous appâtent avec un courant d'air prometteur. Avec la localisation à Fontblanche nous étions très près de plusieurs chantiers, il y a eu pas mal de sorties à la 1/2 journée et des moments conviviaux entretemps... En résumé, il y a eu 12 participants du club, et plusieurs d'autres clubs, dont notre éminent président du CDS, François. Nombreuses sorties sur le secteur avec le Zeph Violent (fin de la topo, fouille, déséquipement), le Zeph Violent 2 : ouverture d'un passage près de l'entrée, donnant sur des petits conduits, arrêt sur une fracture très corrodée, il reste juste une possibilité au fond, dans une cannelure perçant la paroi (20m de plus, après beaucoup de boulot)... La cavité a été topographiée, avec en prime la topo de surface entre les ZV et la grotte des Bacchantes. Dans cette dernière, on a attaqué un tout petit passage aspirant fortement, en bas du puits d'entrée, à suivre... Faudra bien qu'un jour tout cet air donne quelque chose !!! On a laissé temporairement la perte de Bouche Rouge aux moustiques et aux taons. Le camp a été l'occasion de travailler au sentier karstique, c'est surtout pour cela que François était parmi nous, avec du débroussaillage vers la grotte du Coulet, et le nettoyage d'une belle doline près du barrenc du Picaussel (à noter : la fermeture est de nouveau opérationnelle, Bastien est venu la finaliser, clé de 13 nécessaire pour accès au puits). Une fissure avec un peu d'air trouvée dans la doline voisine a été l'occasion de sortir les grandes barres à mines, mais sans résultats notables. Si on revient au secteur du Coulet, on y a travaillé sur 4 cavités repérées précédemment lors de travaux sur le sentier. Les "Biseau futé" 1 et 2 ont donné un peu de première, sans suite, ainsi que 2 grottes un peu plus bas, sous le tracé du sentier karstique, dans un secteur où il y avait plusieurs grottes marquées. Tout ça a été topographié ; en tout entre 40 et 50m de première, il n'y a pas de quoi pavoiser. On a aussi cherché le "Bermiche", sur les indications de Grillou, un aven pas bien large dans la doline du Jean Bernard, fond à revoir, ainsi qu'un départ marqué d'un ancien losange rouge (marquage SSP ?), qui serait à ouvrir. Tout près de là, nous avons fait une journée "classique", avec la visite de l'amont de la belle Caudière. Quelques péripéties en haut du P18 ainsi qu'au passage d'une vasque, les chaussures de Léa explosées, et une séance photo, Stoche en mettra j'espère...

amont galerie 2

amont gours

amont

concrétions amont

galerie sous puits

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avions mis quelques espoirs sur les petits Padawans (en-dessous de Coudons), où un puits supposé borgne s'est révélé donner sur une suite descendante (la descente des Echenilleurs...), pour buter sur un puits. Après sécurisation, on a pu aller en bas de ce puits et tenter une désob sous un éboulis menaçant. Trop menaçant, des cailloux glissent sur la pente très raide d'argile, chaque passage déstabilise un peu plus malgré nos précautions, on a arrêté les frais.

repas

ressaut bis

ressaut

vasque amont

 

 

 

 

 

 

 

 

Dommage, car il y a de l'air, là aussi, goutte au nez garantie. Il nous faut revenir topoter et déséquiper, et il reste un menu espoir en bas du ressaut d'entrée, dans un récantou où un caillou a bien voulu passer dans un trou minuscule pour rédouléger derrière sympathiquement. Pour finir, explo d'une petite doline aven près de Lapeyre, quelques départs à revoir dans le secteur... Ne désespérons pas !!! Et comme dit Stoche, on a fait en une semaine un boulot qui aurait nécessité des sorties étalées sur plusieurs mois, ce qui est fait n'est plus à faire...

plafond BF 1

fond bouché BF1

entrée padawan

padawan

trou aspirant Bacchantes

acrobaties Caudière

chaussures de Léa

 au gîte