Retour des Alpes de Haute Provence où Coco et Stoche ont séjourné du 15 au 20 juillet avec une dizaine d'autres spéléos de divers horizons. Un plateau désolé entre 2200 et 2300 m d'altitude au pied d'un cirque de montagnes culminant à 2693 m (Grand Coyer). Depuis 2 ou 3 ans des équipes se succèdent pour agrandir une perte temporaire dont les eaux ressortent à la Grotte des Chamois (14 km et 390 m de dén.) à 7 km de là et 1000 m plus bas. Infos plus complètes dans Spelunca 138, 149 et Spéléo Mag 84.
Désobstruction hors normes car le site est très isolé. 14 km de pistes et 3 à 4 h de marche pour arriver dans cet altiplano alpin.
Cette année du matériel lourd (treuil électrique, groupe électrogène,...) a été héliporté sur le site. L'ensemble est impressionnant dans ce cadre de montagne. Les activités se résument à la désobstruction, aux balades et aux retrouvailles sous la tente pour partager les repas dans une ambiance chaleureuse. Tous les jours des équipes se sont succédées dans le trou arrachant petit à petit à petit des tonnes de cailloux à la montagne. On a aussi reconstruit un abri à matériel dont la porte avait été montée à l'envers. Le courant d'air est sensible et on a pu progresser de 7 à 8 m jusqu'à -18m environ, ça continue encore au-dessous, toujours étroit. On a aussi essuyé deux gros orages dont le premier a inondé le camp et remis en eaux le ruisseau. Une belle opération en espérant qu'elle finisse par déboucher sur du concret.

buse

camp

coucher

crue1m

DDE

gogues

gr coyer

lac lignin

pano2m

plaquettes

plateau lignin

tente1

tente2

trou

vallée est