Lundi 16/07, sous un énorme orage, on part à 4 vers la frontière: Gaby, Antonin, Lili et José sous des trombes d'eau. Après la frontière il pleut encore. On s'arrête à l'auberge de las Salinas au croisement de plan, un bon petit déjeûner pour les jeune est avalé et la famille Brenguer, qui a fini de plier sa tente, nous rejoint. Puis on descend au desfiladero de las Devotas. On gare les voiture au stade et on attaque une belle montée jusqu'au pied des falaises, enfin sous le soleil; il va de soit que vite j'ai été distancé. Les 300m de dénivelé sont avalés à un pas de sénateur, pesque arrivé, Damien et son copain grimpeur m'ont rejoint. Les autres m'attendent sous le porche de la grotte. Au-dessus c'est une falaise vertigineuse, avec des voies en 7 et 8 que Dominique brenguer a équipé et équipe encore. Comment peut-on grimper là-dedans sans croll ni poignée...?  Nous voilà au rincon de Sin à la grotte de Sant Andreu.

la fin étroite concrétions.

je sais, c'est pas de la spéléo!

ciel.

On s'équipe dans le vaste porche et on prépare les kits désob ( Maël, Damien, Antonin, Gagy et José). On arrive rapidement au ressaut qui a été  équipé lors de la découverte par Maël et Dominique B.  En fait le ressaut est assez facile et ne nécessite pas de matos. On arrive sur une bifurcation. Le conduit de gauche est passable mais un gros bloc est à réduire. Quelques coups de massette améliorent le passage. La conduite forcée qui part vers la droite s'arrête au bout de 20m sur un colmatage qui pourraît être facilement travaillable.  Retour au croisement, j'entends de la musique de basse, ça résonne fort, en bas ils essaient d'ouvrir un passage. Les maigres passent et progressent de quelques mètres. Dominique après avoir équipé 2 ou 3 nouvelles voies me rejoint pour avoir des nouvelles. Il ressort car il est en short. Au fond les jeunes percent et en sortant Dominique entend le perfo très près de lui et il entend les voix. On décide d'arrêter la désob. On ressort tout en déséquipant le ressaut. Avant la sortie Antonin repère un passage non exploré, on l'ouvre à la massette, mais ça queute assez vite après un quinzaine de mètres. Maêl quant à lui, vous le connaissez, dès qu'il voit une bestiole il veut la mettre dans une boîte, pour l'étudier. je ne sais pas s'il a réussi ses prélèvements.

On semble se trouver dans des conduites forcées, on voit des coupoles dans les paroies et même un semblant de chenal de voute, signe d'un écoulement ancien. Tout ceci est à confirmer par une étude précise des spécialistes. Cavité où de nombreux os ont été trouvés. Il nous reste à faire la topo et quelques belles photos. 150m environ.

Pour finir les jeunes sont allés se frotter aux 6, et 7a,7b. Et enfin pour conclure, on s'est régalé d'une bonne bière con jamon serrano y patatas bravas à Parzan. Les habitués me comprendront.

le porche de la grotte Sant Andreuune partie de l'équipe

Un passage délicat

Hijo y padre!conduit!