Après une séance de travaux manuels néo-spéléologiques ce matin, suivie d'un repas à l'ombre bucolique du prunier de chez Pupu, Stoche, Domi et moi sommes montés au trou du Feu armés d'optimisme (puisqu'on a fait suivre le matos désob "en cas") et de prudence (puisqu'on a fait suivre les testeurs de CO et CO2). Bien nous en a pris ! Juste dessous la grille posée sur l'entrée, le testeur de CO2 se met à sonner de belle façon... Pour nous annoncer de l'oxygène à 13,7, soit 7,3 de CO2. Du (très) sérieux, donc, et juste un mètre sous le sol, va savoir ce qu'il en est au fond ! On pense aller un de ces jours tester au Carrat, il y a aussi un trou au-dessus des Bories où on avait souffert, manière de comprendre ce qui se passe dans le secteur. Et c'est l'occasion peut-être de voir ce qui peut être mis en oeuvre en terme de ventilation, dans le cadre du secours, par exemple. En tout cas, Gounel, ce n'est pas demain que tu passeras l'étroiture derrière laquelle tu as vu une suite apparemment sympa !

Domi va tester

test