C'est trop injuste, dirait Calimero ! Pas moyen d'avoir ne serait-ce que deux malheureux puits qui se succèdent ? Aujourd'hui, Guillaume, Annick, Gounel et Marie de retour au Zeph Violent 2, on a descendu le puits... certes joli, belles formes de creusement, draperies... mais au fond macache, si ce n'est la terre qu'on y a envoyée, devenue boue... Il n'y a rien d'évident. Des possibilités dans une diaclase vue sur quelques mètres, dessous ça descend de plusieurs mètres mais dans de l'étroit ; à voir également un travail commencé au fond du puits - gamate à prévoir ; c'est là qu'Annick a réussi l'exploit de déloger un gros bloc.. de la fesse gauche (si, si) ! Le problème, c'est que la température étant ce qu'elle était, pas d'air aujourd'hui pour nous guider ; donc on n'a pas pu trop insister, en cas de choix erroné, risque de boucher un passage intéressant... Il ne faut y retourner que dès qu'il fera plus froid, ou alors chaud - qui sait, le printemps va peut-être arriver enfin (mais dans ce cas encens indispensable, ça va aspirer). Le trou est équipé, aucun matos par contre au fond.

bucolique

racine

Guigui

diaclase

souplesse d'Annick

fouille derrière draperie

bloc dégagé à la fesse