Hier jeudi 5 avril, en fin d'après-midi, je retrouve Damien, pour ouvrir le petit trou au-dessus de la perte. Enfin le soleil est là et éclaire le flanc du Mont Caup. Avant de partir à "notre" perte petite discussion avec François, qui se demande toujours ce qu'on fait dans ces poudacs, nom local pour désigner des gouffres. il est déjà 17h 30 Damien va voir l'état de la perte, c'est l'occasion pour lui de se rendre compte de la force de l'eau, vallait mieux ne pas s'y trouver pendant une crue. On monte enfin au B2, la pente est raide mais courte, d'où le proverbe: la pente la meilleure est toujours la plus courte.! Trois pailles seront nécessaires pour ouvrir le passage.  Enfin la joie de la première, qui sera de courte durée. On rentre dans une sorte de décollement de strate d'une dizaine de mètres de développement sans suite évidente. Il fallait l'ouvrir et voir, pas de bol pour cette fois. TPAD 2h et 10m de première ,c'est peu, mais le soleil enfin de retour nous remotive.

Damien en action au B2

la paille maintenant!

le H2 est pénétrable

dans la grotte!!

la suite est fine.