La descente aménagée

sous les blocs

Paillage

Domi au fond

La suite

 

 

 

 

Arrivée au parking sous le grésil et une température de 3°C qui présage une bonne aspiration qui se concrètisera par un courant d'air glacial en fin de désob.

Encouragés (Kinou et Dom) par notre dernière avancée et l'absence de mouvement des blocs litigieux, nous projetions un paillage des blocs tombés. Mais après le repos du week-end et un sandwich hypercalorique Kinou a pris l'affaire en main et extrait les blocs l'un après l'autre hors de la fissure. 
Après quelques mottes d'argile et un dernier bloc dégagés, la fissure nous appelait : après quelques coups de marteaux sur un becquet la descente a été possible dans une petite poche inclinée qui débouche sur le lit d'un ruisseau (à sec). Son cours est en épingle à cheveux et descend en bas et à gauche de notre progression. Très étroit... de la désob en perspective mais un courant d'air bien présent. 
La région immédiatement sus jacente au bassin de Kinou ayant résisté à sa tentative de descente nous avons opté pour un paillage , le seul de la journée mais diablement efficace. 
Devant la désob qui s'annonce et le besoin de renforts, on s'en tient là et retour avant la nuit.