La météo a été exécrable! L'orage au petit matin mais bien à l'abri dans le partner, il faut attendre que ça passe.

Plus haut, le cirque est ruisselant, les talwegs sont en crue, la grêle est tombée en abondance, transformant le sentier en cheminement hivernal.

Au Llenero, c'est la soupe. Le brouillard coiffe le cirque. L'hélicoptère a été commandé pour descendre en plaine les reliefs des multiples camps antérieurs au A8. Malgré le gilet fluorescent jaune adossé, les nuées gênent la visibilité, le pilote ne me repère pas. Il tourne une dizaine de minutes au-dessus de l’A351 sans venir vers moi (quand on connaît le coût de la minute...). Puis il abandonne et repart vers la plaine ensoleillée. C'est raté pour cette fois.

Les pluviomètres des stations AIR et SOL sont repositionnés, les stations réactivées après un arrêt de 22 jours. C'est ensuite le retour vers la France, bien penaud il faut dire !

Le barranco Bilse et la fuente de Riances sont en crue.

Sous le refuge, le talweg est bruyant et bondissant.

P1050517