Vendredi matin , je rejoins Jean. Il a pris contact avec les autorités Allemandes. C'est M. Smith ancien ingénieur d'Airbus et ancien réserviste de l'armée allemande en charge  amités franco allemande qui nous rejoint chez Jean. ( Je passe sur les nombreux coup de téléphones que Jean a donné à l'ambassade et au consulat pour trouver la personne qui s'occupe des disparus allemands de la deuxième guerre mondiale. Je rappelle les faits: M Collavéri et Fred Maksud avaient monté une opération en relation avec le comité régional de spéléo et le CDS 65 dans le gouffre de l'avion sur le Mont Sacon dans le 65, nous avions sorti à -90m de nombreuses pièces d'un Dornier 217 qui s'était écrasé un peu plus haut le 15/06/1944, ainsi qu'un autre Do217  sur le Mont du Rat.) voir les anciens articles sur le blog. Donc nous montons tous les trois au Mont Sacon, nous passons le gouffre et allons sur le lieu précis du Crash. On cherche un endroit ou poser une plaque commémorative. Jean trouve l'endroit idéal. Là sera posé la plaque. On fouille un peu le secteur et on trouve encore quelques indices de l'accident.  Après une minute de silence en l'honneur des aviateurs, nous descendons voir l'entrée du gouffre. Nous croisons un viel agriculteur du coin qui nous raconte que son père avait assisté à l'accident. Puis nous rentrons chez Jean après avoir passé une belle matinée ensoleillée à parler avion et spéléo.

C'est là que sera posée la paque!!

Gouffre de l'avion P90

Amitié franco allemade

 

 

 

 

Vendredi après-midi, je passe prendre Jean et ses 2 garçons et on part désober une nouvelle cavité vers Nistos; Le temps s'est mis à l'orage. On réussit à faire 2 tirs à la paille, mais ce n'est pas encore suffisant. Le trou aspire bien. On se trouve au-dessus d'un petit puits et la suite et fort encourageante! on retourne à la voiture sous de grosses gouttes.

Laminoir.

exploitation des enfants!!

 

 

 

 

 

 

José