Allez savoir pourquoi mais c'est comme ça. Il y a un sacré bordel en bas de ce trou et on essaie de démêler l'écheveau. Gounel et Stoche s'y collent aujourd'hui, profitant de la sècheresse persistante pour aller revoir et topoter les galeries explorées le 28 novembre 2015. On passe le point bas franchi par Odile, on retombe dans une galerie connue, c'est celle qui amène aux anciens points bas: deux siphons cotés -264m. On topographie tous ces passages pour pouvoir tout recaler. En remontant on fait encore du vierge dans des petits conduits boueux. Dans l'un d'eux (gours actifs, voir photo) on débouche aussi sur du connu. C'est la branche explorée l'année dernière, youpi! On lève aussi la topo puis en remontant on la raccorde à celle du GAS. Pour finir on la relie à celle des galeries majeures au-dessus. Castanviels atteint maintenant -270m (sans doute avec la baisse du niveau due à la sècheresse) et 2600m de développement. Il y a encore des choses à faire et à revoir mais le bout du tunnel n'est plus très loin.

baguettesfondcastanviels

siphonterminal-270m

vers le fond

volutes plafond