• Une équipe pas trop rouillée de vétérans du SCM (Stoche, José, Jean Claude), magistralement renforcée par trois jeunes trentenaires au meilleur de leur forme (Etienne, Olivier, Jean)
  • Un ravin perdu au pied du Cotiella, des résurgences à leur plus bas niveau
  • Une grotte bivouac douillette et accueillante, prolongée par une cavité magnifique d’autant qu’elle était particulièrement sèche

Voilà planté le décor d’un week-end prolongé en Aragon.

Tous les objectifs, et ils étaient nombreux, ont été atteints.

Dans la cueva de los Graners, déplacement du capteur de pression sous le niveau fluctuant du « Lago Uno », tout en restant accessible par moyennes eaux, continuation du balisage d’urgence jusqu’à la galerie de « los Cinco Minutos », exploration avec superbes photos de la galerie « del Tronco ».

Dans la grotte du Pot au Feu, pose d’un Sensus Ultra au fond du Puit de Jonction, exploration dans le détail et topographie du point bas de la cavité, continuation de la topographie de la branche principale jusqu’au pied de la remontée équipée.

A la falaise du Chorro, pour la 3ème fois depuis la première (1984), Etienne est parvenu au niveau du porche en équipant sur des points fiables, une corde provisoire qui permettra un accès hors crue facilité pour les futures explorations de photo et de topo.

A la passerelle sur l’Irués, plusieurs jaugeages pour déterminer le débit ont été réalisés et sont en cours d’analyse.

Et entre ces missions, deux soirées magiques dans ce bivouac exceptionnel qu’est le Pot au feu. Exceptionnel à bien des niveaux, car de puissants grognements de fauves se font entendre au cœur de la nuit, réplique à quelques lampées de Merlot savourées avec parcimonie (mais répétées jusqu’à épuisement du stock…).

Un grand et chaleureux merci aux participants avec une mention toute particulière (les autres n’en seront pas jaloux j’espère) à Etienne pour ses performances de cordiste et de photographe.

Un rapport détaillé suivra dans quelques jours.

Une plage de galets de bonne taille, attestant de la fréquence des mises en charge

Un calcaire à chailles, malmenant les combinaisons

Les concrétions mortes mais lumineuses du Pot au Feu

Troisième ascension depuis la première, par Etienne l'Araignée...

Elle est pas belle la vie ? à l'arrière plan le célèbre poêle !