Après le cagnas espagnol des deux jours précédents, nous voici dans le brouillard nistossien et baronnien réunis assortis d'une pluie pénétrante et d'une bonne chute de température. Mardi, on arrive quand même à sortir et à monter à la Poudge prospecter sous la pluie. Belles zones à revoir puis descente dans deux dolines, une de -3m à côté d'une perte (à revoir on sait jamais), l'autre, celle de l'arbre donne dans un bout de salle, 10m en tout mais pas de suite. La Poudge souffle bien.

autre doline

doline perte

doline

poudge

 

 

 

 

 

 

 

Pour le premier mai, les cieux étaient encore plus fâchés que hier. J'ai quand même voulu monter à Nistos la station car je ne connaissais pas et José nous en parle tellement (il y a des dolines et tout et tout...). Plus on montait plus ça pleuvait et caillait et arrivés là haut il y avait beaucoup trop de neige. Repli au-dessus du village où on part reconnaitre le flanc sud du mont Mouch. Secteur intéressant et à revoir dans d'autres conditions car on se retrouve vite trempés comme des soupes dans le bartas. Photos de belles cabanes et granges à y être (ou hètres ?).

entrée grange

grange

grangeounette

grangette