Pour une fois, on était quelques uns (Gounel, Domi, Clément, Vincent et moi). mais les conditions n'étaient pas idéales. D'abord on a attaqué au marteau les lames calcitées au fond, Vincent puis Gounel (un à la fois !) sont passés derrière, sortir quelques cailloux "pour voir", mais ils sont vite devenus ruisselants et écarlates, manifestement il y a du CO2 qui stagne dans ce coin. L'air n'était pas top, mais on a pu constater tout de même qu'il en passait au-dessus de nous, un peu avant l'étroiture du fond. Malgré les tentatives pour voir si une fissure en haut de l'échelle communiquerait, rien à faire, il va falloir attaquer cette remontée, pas hyper étroite d'ailleurs. Sauf que, vu le peu d'air, changeant de sens, et la ligne fort courte, sans parler du coup de chaud des 2 acolytes, on a jugé plus prudent de s'abstenir. Faut amener une ligne supplémentaire la prochaine fois, et attendre qu'il fasse de nouveau chaud dehors...  A part ça, on est descendus dans le trou du Grillage, dont l'air fait rêver...