Alors qu'on pensait le sujet clos, Guillaume avait gardé une observation cruciale lors d'une dernière plongée à Laidoux. Un contre courant bien dégagé par l'eau et en face l'arrivée du gros du débit alors qu'il y en a peu au fond (-20). Hier il est allé faire la topo de la branche déjà explorée et a reconnu l'actif. Il fait qqs mètres et s'arrête sur des blocs. Aujourd'hui il me sollicite pour aller faire la topo de surface et la topo du trou supérieur. Un fois cette chose accomplie, il revêt sa combinaison et son harnachement de pourfendeur d'abîmes liquides pour aller revoir ce passage. Pendant ce temps je vais au siphon de la grotte supérieure pour voir si je constate qqe chose. Au bout d'une dizaine de minutes, un bruit de bulles se précise puis se fait très distinct. Le claquement du détenteur puis le timbre de sa voix confirme que Guillaume est bien sorti dans le siphon supérieur. Pour ceux qui connaissent la jonction se fait en fait au bout du plan d'eau par une fissure très étroite. Les bulles reviennent crépiter à la surface et je ressors l'attendre à la source. Quinze minutes après notre Guillaume réapparaît avec la banane. Il a forcé une trémie et s'est retrouvé dans un conduit de 3 x 2m qui descend jusqu'à -15 avec tout le courant de la source. Inutile de dire que ça continue et que ça promet. Les explorations sont relancées de ce côté alors qu'on pensait le sujet clos. Vivement la suite !

ET la TOPO, ci-dessous !

OPBI

siphon-grotte-sup

sortie

vasque

 

 

 

 

topolaidoux