En ce vendredi le résultat du traçage de la Pause fait baver un trio de la haute-vallée. A-près l'explo d'une petite cavité connue et sans importance les cordes crient leur désespoir aux fond des kits.
L'instinct anti-tsunami souterrain nous fait hésiter mais nous optâmes (?) pour une prospection en terrain vierge et impénétrable. Dans le maquis d'un sous-bois bien dégagé un sentier de chasseur nous fit découvrir un trou apparemment bouché de main d'homme. Fatale erreur les blocs coincés sont bien là de façon naturelle. Pas en une mais en deux secondes les compères (Jan, Hendrik et Karel) sortent de la poche latérale d'un sac à dos (à qui ce sac à dos au fait ?) une barre à mine digne de nom, 2m de quoi faire levier sur quelques blocs récalcitrants. De là à dire que c'est un coup préparé en douce c'est une affirmation que même une roulette en inox (!) n'ose ... contredire. Certains s'imaginent déjà courir dans la faille menant droit vers la source de l'Agly malgré qu'on soit à plusieurs kms (faut stopper la fumette !). Après plusieurs blocs d'un calibre massacrant pour la corde d'hendrik l'évidence de la roche en place stoppa net notre avancé vers un réseau au développement insoupconné dont le développement actuel est de 1m47 avec vue sur un -3 vertigineux ! Une désob plus percutante s'impose. Les cordes prévus (3x80m et 2x50m) continuent de manifester leur mécontentement aux fonds des kits.
Quelques photos pour faire baver ceux qui ont loupé cette première mondiale !

100_9660100_9664 100_9670 100_9672